Le Colombien Enrique Sanz, ex-secrétaire général de la Confédération de football d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (Concacaf), impliqué dans le « FIFAgate », a été suspendu à vie pour corruption, a annoncé la FIFA hier. Secrétaire général de la Concacaf de 2012 à 2015, Enrique Sanz, âgé de 45 ans, a été suspendu à vie par la commission d’éthique de la FIFA, la justice interne de l’instance, pour sa participation durant cette période « à la négociation du paiement de pots-de-vin concernant des compétitions organisées par la FIFA, la Concacaf, la Fédération de football des Caraïbes (CFU) et la Confédération sud-américaine (Conmebol) », a indiqué la Fédération internationale. Il a également écopé d’une amende de 91 800 €. Avant de rejoindre la Concacaf, Enrique Sanz a longtemps travaillé pour Traffic Sports USA, société de marketing sportif à l’origine du FIFAgate, l’un des plus vastes scandales de corruption ayant touché la Fifa.