PAR N. B.
Après avoir procédé à l’installation des directoires fédéraux de la campagne électorale du scrutin local du 27 novembre prochain, la direction du FFS a désigné, hier, les deux coordinateurs du Directoire national de campagne. Il s’agit, selon un communiqué du parti, de Mohamed Nebbou et de Farid Bouaziz.
Le FFS s’est indigné récemment du rejet essuyé par de candidats sur ses listes, exprimant des critiques à l’égard de l’ANIE. Pour le plus vieux parti de l’opposition, le processus «est accompagné par des abus et une gestion sécuritaire», relevant qu’une telle opération reste «un processus politique et ne peut être envisagé que sous cet angle». L’ANIE s’est appuyée «exclusivement sur les premiers rapports émanant des services de sécurité sans preuves matérielles définitives ni décisions de justice, ce qui est en contradiction avec ce qui est stipulé par l’article 184 de la loi organique électorale», a reproché le parti. Auparavant, et suite à sa décision de prendre part à cette élection, la direction du FFS s’inscrit dans la démarche visant à «défendre l’unité nationale et à faire barrage à ceux qui cherchent la division».