Le long métrage de fiction “La vie d’après” de Anis Djaad a obtenu la Mention spéciale au 41e Festival international du film d’Amiens (France), et le Grand prix documentaire est revenu à Karim Ainouz pour son film, “Marin des montagnes”, peut-on lire dans le palmarès du festival, publié samedi sur le Site Internet de l’événement. Premier long métrage du réalisateur, “La vie d’après” relate l’histoire de Hadjer qui tente de se reconstruire une vie avec son fils Djamil, après le lâche assassinat de son époux par un groupe terroriste. Seule, proie à toutes les difficultés de la vie, Hadjer se retrouve avec son fils, face à l’adversité de la vie, amplifiée par son nouveau statut social et sa condition modeste dans son village reculé de l’ouest du pays. Journaliste, scénariste et réalisateur, Anis Djaad a signé son premier court métrage, “Le hublot” en 2012, suivi en 2014 de “Passage à niveau” puis par “Le voyage de Keltoum” en 2016. Dans “Marain des montagnes”, Karim Ainouz décide, en janvier 2019, de traverser la Méditerranée en bateau et d’entreprendre son tout premier voyage en Algérie, son pays d’origine. Brésilien d’origine algérienne, Karim Ainouz livre un récit détaillé du voyage vers la terre natale de son père, de la traversée de la mer à son arrivée dans les montagnes de Kabylie, entremêlant présent, passé et futur. Karim Ainouz, est scénariste et réalisateur, comptant à son actif de nombreuses fictions, notamment des courts métrages et des documentaires sélectionnés dans de multiples festivals internationaux. Se déroulant du 12 au 20 novembre, le 41ème Festival International du Film d’Amiens, a réuni plus de 120 films. le “Grand Prix fiction” du 41e Fifam a été partagé entre Claire Simon pour son film, “Vous ne désirez que moi” et Manuel Nieto Zas pour “Employé / patron”.