La 17e édition du Festival du cinéma s’est ouverte, mercredi soir, au camp des réfugiés sahraouis d’Aousserd, avec une large participation étrangère. Quelque 200 participants venus de 20 pays, dont des artistes, des hommes politiques et des défenseurs des droits de l’Homme prennent part à ce festival dont l’ouverture a été présidée par le ministre sahraoui de la Culture, El Ghouth Mamouni, ainsi que des membres du gouvernement sahraoui. Ce festival, qui s’étalera sur cinq jours, verra la projection de plus de 30 œuvres, entre courts, longs métrages et des documentaires, pour mettre en avant la justesse de la cause sahraouie et jeter la lumière sur les violations des droits de l’Homme au Sahara occidental, selon les organisateurs de cette manifestation internationale. Participent à cette édition, des réalisateurs et acteurs d’Espagne, du Pérou, des Etats-Unis, d’Afrique du Sud, outre une délégation des territoires sahraouis occupés, venue assister aux célébrations du 47e anniversaire de la Déclaration d’unité nationale sur le Sahara occidental. L’anniversaire de la Déclaration d’unité nationale sur le Sahara occidental a été marqué également par l’ouverture du Festival régional de la Culture et des arts populaires.