La troupe Little Odetta a présenté durant la troisième soirée du 17ème festival Dimajazz, dans la soirée de vendredi, un show exceptionnel de musique Rock sous les applaudissements d’un public conquis.

La troupe Little Odetta a présenté durant la troisième soirée du 17ème festival Dimajazz, dans la soirée de vendredi, un show exceptionnel de musique Rock sous les applaudissements d’un public conquis.
L’avant dernière soirée de la 17e édition du festival Dimajazz a été marquée par une présence imposante sur scène de la troupe musicale française Little Odetta qui tire ses racines des grands noms de cet art des années 1960 et 1970, en interprétant une panoplie de chansons entraînantes et pleines de dynamisme avec une voix forte incitant la majorité des présents à se mettre debout pour mieux l’apprécier. Pendant plus d’une heure de temps, la troupe Little Odetta a réussi à captiver le public et le faire voyager dans le monde du rock n’rool, blues et soul en interprétant les chansons «Make Up Your Mind», «Don’t Stop», «Never Keep Us Down», et «Rhythm», en plus d’autres chansons sentimentales comme «You Will Find Someone» et «Waiting For The Sun». La chanteuse de la troupe Odetta a salué, au cours d’une conférence de presse animée au terme de la soirée, le public venu en masse assister à son spectacle pour l’amour de la musique Jazz et exprimé sa joie d’être en Algérie et de participer pour la première fois au festival Dimajazz de Constantine. Elle a également salué la bonne organisation de la manifestation et le fait de réserver cette édition à la femme. Pour sa part, la troupe de l’artiste italienne Ilaria Pilar Patassini a présenté un autre genre de musique jazz mixant tantôt les chansons solo et blues à des chansons sentimentales, favorisant le langage du corps qui s’harmonise merveilleusement avec sa voix d’opéra. La chanteuse de la troupe italienne a enchanté le public avec des chansons romantiques comme «Occhi come un coltello», «Labbra», en plus de la chanson «Avec le temps» de l’artiste français Léo ferré et la chanson «Ksantina hiya gharami» et a réussi à passer entre les différents niveaux de la voix sans difficulté au point où le public a oublié l’existence des instruments musicaux. Au cours d’une conférence de presse, l’artiste Patassini a exprimé sa joie en présentant son premier spectacle à Constantine et s’est montrée fière de la bonne relation liant l’Algérie à l’Italie. Elle a également exprimé son admiration de l’accueil chaleureux qui lui a été réservé et des styles musicaux constantinois, indiquant que le recul de la pandémie de Covid lui a permis de retrouver les férus de jazz. Jeudi, les artistes du Jazz Andrea Fraenzel et Erja Lyytinen ont ébloui le public constantinois, durant la 2ème soirée après avoir réussi à interagir avec les présents dans la salle de spectacles Ahmed Bey, en interprétant des chansons de grandes stars internationales de ce genre musical. Dès le début de la soirée, l’artiste autrichienne Andrea Fraenzel a fait montre d’un grand talent en ressuscitant les chansons de l’artiste britannique Sting, notamment le titre ‘’Shape of may heart’’, appréciée par les férus et amateurs du jazz, en plus d’un cocktail de son répertoire alliant le rock et des touches modernes de jazz. Fraenzel a réussi à gagner le cœur des présents avec son style unique en donnant un aperçu, en 30 secondes, de l’histoire de chaque chanson, relatant son expérience dans plusieurs pays et son attachement aux endroits qu’elle a visités et son amour pour la musique jazz notamment ‘’Hoppen’’ et ‘’In my life’’.
Erja Lyytinen fait le show
L’artiste a également réservé une chanson pour la ville Constantine après avoir été impressionnée par la magie de cette ville et ses ponts. L’autrichienne, appelée également Dia, a pleuré en interprétant ‘’Style away’’, ‘’Between’’ et ‘’Nobody knows’’, des chansons pleines d’émotion, racontant son éloignement de sa famille et son incapacité à dormir, et sa séparation de ses amis. Par la suite, le quatuor qui compose l’équipe de l’artiste Erja Lyytinen a présenté un show captivant de jazz devant un public constantinois venu en masse à la salle Ahmed Bey pour assister et écouter le nouvel album de cette troupe, qui a été dévoilé pour la première fois. Le public a apprécié les chansons de la star pleine de mouvement et d’énergie du style ‘’Blues et Rock n’roll’’, associant plusieurs instruments musicaux. La chanteuse, guitariste, compositeur finlandaise et cumulant 20 ans d’expérience s’est imposée sur scène avec une forte présence en chantant avec plein d’énergie avec le titre ‘’On the stage’’ et les mélodies entrainantes du célèbre artiste Carlos Santana ‘’Europa et Hot Tamales’’ qui ont émerveillé le public. Pour rappel, le festival Dimajazz, ouvert mercredi soir à la salle des spectacles Ahmed Bey de Constantine, a été clôturé hier samedi.
(APS)
https://www.facebook.com/
DimajazzFestival/videos/1677641212592938