Par Rédaction culturelle
Le 73e Festival de Cannes ne se tiendra pas comme prévu du 12 au 23 mai, en raison de l’épidémie de coronavirus, mais pourrait être reporté, ont annoncé ses organisateurs dans la soirée de jeudi soir dans un communiqué. « Le Festival de Cannes ne pourra se tenir aux dates prévues, du 12 au 23 mai prochain. Plusieurs hypothèses sont à l’étude afin d’en préserver le déroulement, dont la principale serait un simple report, à Cannes, fin juin – début juillet 2020 », indique le communiqué. «Dès que l’évolution de la situation sanitaire française et internationale nous permettra d’en évaluer la possibilité réelle, nous ferons connaître notre décision », précise-t-il.  La décision sera prise en concertation avec l’Etat, la Mairie de Cannes ainsi que les professionnels du cinéma, soulignent les organisateurs qui expriment leur « solidarité » avec les personnes touchées par le coronavirus. Premier festival de cinéma au monde, Cannes était une des dernières grandes manifestations internationales à ne pas avoir pris de décision quant à l’avenir de sa prochaine édition, face à la crise du coronavirus. Pour rappel, une information avait déjà filtré le 12 mars dernier, dans plusieurs médias qui avait relayé une information diffusée sur le site du journal français «Le Point», rapidement démentie dès le lendemain par les organisateurs qui ont dénoncé, via leur page officielle, cette information et ont rassuré que ce grand événement aura bien lieu du 12 au 23 mai, sauf si changement, les organisateurs prendront une décision mi-avril. Il avait ainsi écrit que « malgré certains titres à sensation, il n’y a aucun élément nouveau concernant le Festival de Cannes 2020 ». Ils ajouteront aussi, dans le même communiqué : « La manifestation qui doit avoir lieu du 12 au 23 mai, étudie avec attention et lucidité l’évolution de la situation nationale et internationale en concertation avec la ville de Cannes et le CNC. Ils prendront ensemble, le moment venu, autour de mi-avril, la décision qui s’imposera ». Les organisateurs avaient également affirmé que les accréditations se poursuivent à un rythme soutenu. « Elles sont à ce jour en hausse de 9%. Les demandes sont à déposer en ligne, sur le site officiel du Festival », affirment les organisateurs. En ajoutant que la sélection officielle devait être dévoilée par Thierry Frémaux, délégué général du Festival de Cannes, en présence de Pierre Lescure, son président, jeudi 16 avril, et le Jury de la Compétition, présidé par le réalisateur Spike Lee désignera la Palme d’or parmi les films annoncés à l’issue du Festival.  Au final, avec la propagation du coronavirus, les organisateurs ont accéléré leur prise de décision sans attendre la mi-avril, mettant ainsi fin aux spéculations qui faisaient rage autour de la tenue de l’un des plus importants festivals de cinéma mondial, qui avait tout fait pour maintenir son déroulement envers et contre tout, mais qui s’est retrouvé contraint de jeter l’éponge face à la sombre réalité que traverse l’humanité actuellement.n