L’ouvrier de l’unité de production d’ammoniac de l’usine du complexe des fertilisants d’Algérie (Fertial) d’Annaba, victime de brûlures (deuxième degré) samedi dernier lors de la déflagration suivie d’incendie survenus dans cette unité, a succombé à ses blessures dans la soirée de jeudi à vendredi, a-t-on appris vendredi auprès du chargé de la communication de Fertial.
La victime, âgée de 36 ans, a été admise dans un premier temps à l’hôpital des grands brûlés Ibn Sina du CHU Annaba avant d’être évacuée mercredi dernier vers un hôpital à Madrid (Espagne), a précisé Yacine Sahli, soulignant que le défunt, père de trois enfants, est originaire de la ville d’Ain Chechar (Skikda).
Des équipements, spécialement la câblerie, ont été endommagés dans la déflagration suivie d’incendie de l’unité de d’ammoniac, dont les activités sont actuellement à l’arrêt, rappelle-t-on.
La société Fertial emploie 500 travailleurs et totalise quatre unités dont celles de la production du nitrate et de l’ammoniac qui assure en moyenne une production allant de 960 tonnes à 1000 tonnes/jour d’ammoniac.