Le ministère de la Communication a affirmé, lundi, dans un communiqué, que la chaîne Lina TV activait en dehors des « cadres juridiques en vigueur », d’où l’impératif de sa « fermeture immédiate et définitive ».

« En réponse à la demande de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel (ARAV), le ministère de la Communication précise que la chaîne Lina TV n’a jamais bénéficié d’agrément préalable pour l’exercice de son activité audiovisuelle en Algérie et ses activités en dehors des cadres juridiques en vigueur exigent sa fermeture immédiate et définitive », indique le communiqué.

« Nous attendons des autorités compétentes l’application des décisions de l’ARAV et du ministère de la Communication », conclut le document.