Le président de la fédération algérienne de kick-boxing, full contact, Muay thai et disciplines assimilées (FAFKBA) Abbes Es Sid, a affirmé jeudi que la page de son conflit avec certains membres du Bureau fédéral est «définitivement» tournée, soulignant que les affaires courantes de l’instance se déroulent «le plus normalement du monde», suite à l’intervention du ministère de la Jeunesse et des sports (MJS). «Tout est rentré dans l’ordre, suite à l’intervention du MJS. Les différends avec certains membres font désormais partie du passé», a indiqué Abbes Es Sid à l’APS, en marge d’une cérémonie en l’honneur des athlètes qui se sont illustrés durant l’année sur le plan africain, arabe, et mondial. La FAFKBA a été perturbée durant l’année écoulée par des conflits entre son président et cinq parmi les neuf membres du bureau fédéral. «Il y avait un différend relatif à la gestion, maintenant tout est redevenu normal après un conflit qui a duré presque une année, au cours de laquelle nous avons géré d’une manière rationnelle», a-t-il ajouté. Le président de la FAFKBA a souligné que le bureau fédéral va présenter son programme pour l’année 2020 aux membres de l’assemblée générale pour approbation, lors d’une session ordinaire prévue à la fin du mois de janvier prochain. Dans un autre registre, la fédération a honoré les athlètes ayant brillé en 2018 et 2019, et a remis les diplômes aux arbitres nationaux. Lors des prochaines échéances, l’Algérie compte prendre part au championnat arabe en Jordanie en avril 2020, en plus du championnat d’Afrique au Maroc en juin de la même année. n