Ramiz Zerrouki a vécu une semaine désastreuse. Après avoir perdu le ticket pour la Coupe du Monde 2022 à la dernière minute avec l’Algérie mardi dernier face au Cameroun (1-2), le milieu de terrain a laissé filer deux précieux points en réception du PSV Eindhoven en Eredivisie (Pays-Bas) ce samedi (3-3).
Les temps sont durs pour Zerrouki. Deux fois en l’espace de 4 jours, le milieu de terrain a connu des fins de matchs catastrophiques. Et l’épilogue de FC Twente – PSV Eindhoven joué samedi ne va pas panser ses plaies après la désillusion avec les « Verts ».

Une remontada infligée par Eindhoven
Après avoir mené 3 buts à 0, son équipe a subi une sacrée «remontada» et un but dans les ultimes instants. Avant cette réalisation, son team était provisoirement sur le podium à la place de Feyenoord. Le succès qui leur a filé entre les mains était donc important dans la course pour les places européennes. Cette contreperformance ne remontera certainement pas le moral du « Fennec » qui a disputé l’intégralité de la rencontre.
Pour rappel, le produit de l’école de l’Ajax Amsterdam est devenu le successeur d’Adlène Guedioura dans les plans de Djamel Belmadi. Le sélectionneur le qualifie d’un joueur important pour l’équilibre avec un jeu simple. Cela dit, beaucoup d’observateurs trouvent qu’il manque de verticalité et de profondeur dans son jeu. Mais à 23 ans, sa marge de progression reste considérable compte tenu de son potentiel.