Malgré les déclarations de Ronald Koeman, le FC Barcelone cherche à se séparer de Philippe Coutinho. La raison est simple : s’il joue dix matches de plus avec les Blaugrana, le Brésilien atteindra la barre des 100 parties disputées, obligeant le Barça à verser les 20 millions de bonus promis à Liverpool à l’époque. La somme fixe était de 120 millions d’euros. Le Barça en a pourtant déjà dépensé 135 mais ce n’est pas fini. Arraché à prix d’or à Liverpool en janvier 2018 (120 + 40), Coutinho continue de causer des sueurs froides aux Blaugrana. Car les dirigeants de l’époque avaient décidé d’inclure de nombreux bonus pour étaler au mieux le coût du Brésilien. Le transfert était ainsi constitué : 120 millions de base fixe, 5 millions si Coutinho disputait cinq matches avec les Blaugrana, 20 millions s’il atteignait la barre des 100 parties et 5 millions si le Barça gagnait la C1. C’est évidemment la troisième clause qui inquiète en Catalogne. Car le Brésilien, revenu dans l’effectif barcelonais cet été, a déjà atteint le total de 90 matches avec le Barça. Autant dire que la possibilité de le voir jouer dix matches d’ici la fin de saison est très élevée. Sport imagine que cela pourrait intervenir dès janvier, au vu du calendrier. Problème : le Barça a de gros problèmes de fonds. Alors, payer vingt millions pour un joueur déjà présent dans l’effectif mais qui n’a pas fait franchir un palier à l’équipe…