Lionel Messi est libre de signer où il veut depuis vendredi. Jamais dans sa carrière, la Pulga ne s’était retrouvée dans cette situation. Jamais non plus le Barça n’avait été à ce point pendu à la décision de son joyau depuis qu’il lui a confié sa destinée. L’Argentin a révélé dans un entretien à La Sexta qu’il ne déciderait rien avant la fin de saison histoire de rester concentré sur son club de toujours. Ça tombe bien, celui-ci en est plus dépendant que jamais. Et ça, Ronald Koeman le sait bien.
« Si nous sommes dépendants à Léo ? Oui on l’est un peu, mais cela est le cas depuis plusieurs années », a reconnu le Batave tout en rappelant que ce n’est pas une nouveauté. Messi cette année, c’est 7 buts en 14 matches de Liga. Un excellent ratio loin cependant des années stratosphériques du petit argentin. « Son efficacité, son jeu et son importance ont été immenses pour le club. J’ai vu plein de rencontres du Barça depuis deux ou trois ans où l’équipe n’était pas bien. Mais Messi était là et il réglait les problèmes », rappelle Koeman.

LE BARÇA DÉJÀ LARGUÉ PAR LES DEUX ÉQUIPES DE MADRID
Le piètre match nul face à Eibar dans la semaine (1-1) avec un trio Griezmann-Pedri-Braithwaite n’a évidemment pas fait les affaires de Koeman qui avait accordé quelques jours de repos supplémentaires à Messi. Heureusement, la blessure à la cheville de son numéro 10 semble avoir disparu : « Léo va bien. Il s’est entraîné les 30 et 31 décembre, alors que le reste du groupe était en repos avec les fêtes de fin d’année. Il n’a plus de douleurs à la cheville ». Une bénédiction avant le déplacement à Huesca, lanterne rouge de Liga avec 12 petits points. Avec la liberté actuelle et prochaine de Messi, le Barça n’a pas la main et sait que la décision du joueur sera un sujet dans les six prochains mois. Quelques soient les résultats, mais surtout s’ils sont négatifs comme lors de la première moitié de saison (le Barça est 6e de Liga à 10 points de l’Atlético et 11 du Real). « Je crois qu’il faut respecter ce qu’il a dit lors de son entretien. Il a dit qu’il ne souhaitait pas encore prendre de décision quant à son futur et il faut s’en tenir à cela, calme Koeman. Il est libre de choisir son timing. Je ne pense pas que ce soit un problème qu’il n’ait pas pris une décision. Il va continuer à montrer qu’il souhaite le meilleur pour le club. Il va tout faire pour le mener à la victoire. » Rappelons toutefois l’épisode de l’été dernier et du burofax. Oui, Messi a voulu quitter le FC Barcelone. Il l’a tellement voulu qu’il est passé par la voie légale comme il l’a rappelé à la Sexta. Quoiqu’en dise l’entraîneur ou les dirigeants, cette situation aura inévitablement un impact sur les performances du joueur et donc sur le rendement d’une équipe qui ne sait toujours pas faire sans lui. « C’est normal qu’il y ait des doutes au sein de l’équipe, assure Koeman évoquant le nul contre Eibar. Après la rencontre, on s’est également demandé comme cela avait été possible de ne pas avoir gagné. Il faut persévérer. L’équipe va arriver à changer de dynamique, elle en est proche. Il faut aussi que le facteur chance soit aussi avec nous.» Un grand Messi ne sera pas de trop.