Le FC Barcelone peut se frotter les mains avec ses jeunes. En plus de Pedri ou d’Ansu Fati, des joueurs comme Nico Gonzalez ou Gavi sont aussi destinés à un bel avenir selon les observateurs de La Masia. Et ce n’est pas tout, puisqu’en ce moment, Gerard Piqué, Memphis Depay et compagnie ont vu deux pépites hispano-marocaines les rejoindre à l’entraînement et pour les matchs de l’équipe première : Ilias Akhomach (17 ans) et Abde (19 ans). Le premier est déjà assez coté en Catalogne puisqu’il est annoncé comme une pépite depuis des années déjà, lui qui a fait toutes ses classes à La Masia. En revanche, le deuxième, né au Maroc et arrivé en Espagne à l’âge de 3 ans, n’a commencé à faire parler de lui que très récemment. Et pour cause, l’ailier droit est arrivé à Barcelone en provenance d’Hercules (D4) il y a trois mois seulement, à la toute fin du mercato estival, pour renforcer l’équipe B et couvrir, notamment, le départ de Konrad de la Fuente, parti à Marseille. En quelques semaines, il a convaincu tout le monde en Catalogne, et a été lancé dans le grand bain par l’intérimaire Sergi Barjuan le 30 octobre dernier face à Alavés.

Les médias catalans dithyrambiques
Devenu le premier joueur né au Maroc à porter la tunique du Barça, Abde avait dû se contenter de deux petites entrées en jeu. Samedi soir, Xavi l’a fait entrer à la pause. Et nul doute que le nouveau coach barcelonais n’a pas été déçu. Pendant les quarante cinq-minutes où il a été sur la pelouse, l’international U20 Marocain a multiplié les tentatives de un contre un et de débordement sur son côté, apportant énormément de danger à chaque prise de balle pratiquement. Il a aussi montré avoir un caractère trempé sur plusieurs actions.
« Il a débordé et a été sur le point de marquer, il a même défendu sur un joli duel avec Pedrosa », indique Mundo Deportivo, alors que Sport l’a élu homme du match, avec un joli 8/10 : « sa confiance dans le un contre un est insultante ». Pas inscrit en Ligue des Champions, il ne pourra pas jouer face à Benfica mardi, mais nul doute qu’on le reverra à l’œuvre très rapidement…