Après avoir intégralement participé à la victoire du Barça sur la pelouse de Huesca dimanche, Ousmane Dembélé a été de nouveau aligné par Ronald Koeman face à l’Athletic Bilbao hier. Avec les absences d’Ansu Fati et Coutinho, le Français a une vraie carte à jouer pour s’imposer dans le onze. Et doit prier pour éviter qu’une éventuelle blessure ne vienne encore tout gâcher.
« Et si cette fois, c’était la bonne ? » Nombreuses sont les fois où les supporters du Barça et tous les observateurs du ballon rond se sont posés cette question après un retour de blessure d’Ousmane Dembélé. Neuf fois pour être précis, si on additionne toutes les périodes d’indisponibilité du Français depuis qu’il a posé ses valises en Catalogne en août 2017. Souvent, le processus de reprise a été le même. Dembélé refoule les pelouses, reprend petit à petit ses marques, retrouve ses éclairs de génie dont lui seul a le secret avant de rechuter, encore.

C’EST UN JOUEUR QUI NOUS A MANQUÉ
Quoi qu’il en soit, Ousmane Dembélé est bien de retour. Et il enchaine. Il a été aligné face à l’Athletic Bilbao hier, trois jours après avoir débuté la rencontre sur la pelouse de Huesca. Quelques jours plus tôt, le Français avait été la seule satisfaction côté Catalan après le triste nul obtenu au Camp Nou face à Eibar (score). Pour son retour, l’ancien Rennais avait ouvert le score avant de voir les siens être rejoints au score.
Plutôt en jambes, Dembélé a fait bonne impression sur les deux dernières rencontres. Ronald Koeman n’a pas tardé à se réjouir du retour de l’ailier dans ses rangs. « C’est (Dembélé) un joueur qui nous a manqué. Il nous manque Ansu Fati. C’est important d’avoir de la profondeur en attaque pour profiter des qualités de Leo (Messi) et des milieux de terrain », a lancé le tacticien après la victoire du Barça face à Huesca dimanche.

FATI ET COUTINHO OUT, DEMBÉLÉ A UN BOULEVARD
Et l’absence d’Ansu Fati, dont la durée d’indisponibilité devrait s’étendre jusqu’au début du mois de février, est une aubaine pour Dembélé. Le Français peut profiter de cette absence pour grappiller du temps de jeu. Et des matches, le Français risque d’en jouer un paquet dans les semaines à venir, étant donné que Philippe Coutinho vient d’être opéré et sera éloigné des terrains pendant au moins trois mois. Au vu de son profil et des récentes déclarations de Koeman, Dembélé apparait comme le joueur idéal pour débuter sur l’aile gauche. Et ce, que ce soit dans un 4-2-3-1 ou dans un 4-3-3, comme face à Huesca. « Si nous choisissons d’avoir trois milieux de terrain, il y a de la place pour trois attaquants. Avec Leo (Messi, ndlr) sur l’aile, nous avons choisi quelqu’un qui nous donne beaucoup de profondeur comme Ousmane Dembélé », avait par exemple expliqué le tacticien après la dernière victoire des Catalans en championnat.

IL EST BIEN PHYSIQUEMENT
Le Barça s’est montré trop peu dangereux offensivement en Liga lors de ses deux derniers matches. Un retour en forme de Dembélé arriverait donc à point nommé, quand on connaît sa capacité à déséquilibrer les défenses adverses avec ses courses et ses dribbles imprévisibles. Cette saison, si les statistiques du Français sont bonnes en Ligue des champions (3 buts et 2 passes décisives en 4 rencontres), elles le sont moins en championnat (2 buts en 10 matches). Le champion du monde doit avoir pour ambition de rectifier le tir en Liga.
Au vu du nombre de blessés côté catalan et du calendrier chargé qui arrive, Dembélé a une occasion en or de faire bonne impression et d’enchaîner. « Il est bien physiquement », a glissé Koeman à son sujet à la veille de la rencontre face à l’Athletic Bilbao. Et si, cette fois-ci, c’était vraiment la bonne ?