Par Sihem Bounabi
Suite à l’appel aux pouvoirs publics des laboratoires privés et publics pour réguler le marché de la disponibilité des réactifs des analyses, entrant dans le cadre du protocole du diagnostic covid et, notamment, sur la rupture des réactifs des analyses D-dimère cruciales pour anticiper les phlébites et les embolies pulmonaires inhérentes aux complications de la contamination au variant Delta, le ministère de l’Industrie pharmaceutique a réagi, le 9 août dernier, à travers une instruction aux directeurs généraux des établissements pharmaceutiques d’importation de tests et réactifs de diagnostic.
Dans cette circulaire, il est souligné que «dans le cadre de la riposte à la résurgence de la pandémie Covid-19 et afin de garantir un approvisionnement continu des établissements pharmaceutiques de distribution et des laboratoires d’analyses médicales», le ministère de l’Industrie pharmaceutique a donné des instructions pour que les importateurs ajustent leurs programmes d’importation en fonction de «l’expression des besoins du marché et de la reconstitution de stocks stratégiques d’au moins 90 jours». Et de facto, la mobilisation de tous les effectifs et les moyens disponibles «afin de répondre aux besoins en réactifs de diagnostic ainsi qu’en tests de dépistage Covid-19».
Il est à rappeler que toutes les quantités importées doivent être, dès réception, «mises intégralement sur le marché afin de garantir la disponibilité de ces produits et que toute pratique illégale de spéculation, de rétention ou de vente concomitante sera sanctionnée conformément à la réglementation en vigueur».
De même, les importateurs sont astreints, à titre exceptionnel, de communiquer à la «Direction de Veille stratégique», les programmes prévisionnels de livraison de ces dispositifs médicaux en quantité par établissement de distribution et/ou par laboratoire d’analyses médicales, destinataires pour la période d’août et de septembre, «en fonction des quantités disponibles en stock et les quantités prévues à l’importation durant ces deux mois», précise la circulaire. Il est aussi exigé de communiquer chaque jeudi l’état récapitulatif de l’ensemble des ventes réalisées durant la semaine ainsi que le niveau de stock pour chaque produit, en transmettant les informations demandées à la boîte mail stock cim(à)miph.2ov.clz au plus tard le jeudi 12 août, selon un canevas téléchargeable sur le site officiel du ministère de l’Industrie pharmaceutique www.miph.uov.dz
En plus des réactifs D-dimère qui connaissent une pénurie en ce moment, le ministère de l’Industrie pharmaceutique, a élargi cette liste aux autres réactifs nécessaires aux paramètres biologiques utilisés dans le protocole du diagnostic de la Covid-19, en l’occurrence, les réactifs pour les dosages de la glycémie, d’urée, de la créatinine, de la CRP, et des principaux constituants ioniques du sang, ionogramme, les réactifs pour une numération de formule sanguine (NFS) ou hémogramme, les réactifs pour le dosage du lactate déshydrogénase (LOB), ainsi que les tests PCR, antigénique et sérologique. n