Il est «impératif» de sauver la saison agricole et d’optimiser l’opération de collecte de céréales au titre de la campagne moisson-battage 2021, a estimé lundi le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Abdelhamid Hamdani, en visite de travail à Beni-Slimane, à l’Est de Médéa. «Nous n’avons d’autres choix que de trouver les solutions qui nous permettent de faire face à la sècheresse et à ses impacts sur l’agriculture», a indiqué à l’APS le ministre en marge de son déplacement à la Coopérative de céréales et de légumes secs (CCLS) de Beni-Slimane. Il a assuré que son département ministériel a réussi, grâce également au concours du ministère des Ressources en eau, à régler le problème d’eau rencontré par les producteurs de tomates industriel et de pomme de terre au niveau des wilayas de Chlef et Ain-Defla. «Tous les moyens doivent être mis en place pour réduire les effets de la sécheresse sur la production agricole», a souligné M. Hamdani, soutenant qu’il est «primordial de mobiliser toutes les énergies» pour trouver des «alternatives» au manque de pluviométrie. L’autre défi qui attend le secteur de l’agriculture, l’augmentation du volume de collecte des céréales, lors de la présente campagne moisson-battage, car, a-t-il dit, «chaque grain collecté, représente une somme d’argent en devise forte à économiser», a estimé le ministre, tout en insistant auprès de l’ensemble des intervenants de la filière céréaliculture à «conjuguer leurs efforts» et relever ce défi. Le «rendement» et «l’économie d’argent» sont les deux principaux axes d’intervention lors de la présente campagne moisson-battage, a soutenu le ministre, assurant qu’atteindre l’objectif tracé, à savoir augmenter «sensiblement» le volume de collecte des céréales permettra de «se libérer progressivement de notre dépendance» des marchés extérieurs.(APS)