Les mesures prises par les autorités publiques visant à endiguer l’avancée du coronavirus vont crescendo pour apporter des réponses de nature à rassurer les citoyens rendus inquiets par l’ampleur que tend à prendre ce phénomène en Algérie et à travers le monde. Une inquiétude qu’il va falloir suivre et gérer d’autant qu’elle risque d’être renforcée par les nouveaux cas positifs enregistrés en Algérie, 45 selon les autorités sanitaires du pays, alors qu’un quatrième décès est déploré depuis hier (dimanche) dans la ville de Blida.

Après donc avoir décidé la fermeture des écoles et des universités jusqu’au début avril, c’est le transport aérien et maritime, notamment vers l’Europe, qui a été suspendu. Mais ce sont davantage les dessertes aériennes vers et à partir des pays méditerranéens (Italie-France-Espagne) qui ont été touchées par les mesures de précaution imposées par l’avancée du virus. Le ministre des Transports avait souligné avant-hier que «toutes les mesures préventives pour faire face à la pandémie de Coronavirus avaient été prises, et ce, à travers la suspension à titre provisoire de certains vols vers l’Espagne et l’Italie, outre la réduction à hauteur de 50% des vols à destination de France». Il a ajouté que «les mêmes dispositions ont été prises pour les liaisons maritimes», rassurant par ailleurs sur le fait que «le secteur était en contact avec les compagnies de navigation maritime pour le rapatriement des Algériens bloqués à l’étranger». Le même responsable a noté, par la même occasion, que «les mesures de suspension des liaisons aériennes et maritimes prendront fin début avril prochain».
Par la suite, il y a eu l’annonce faite hier par l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (ENTMV), selon laquelle «les traversées maritimes reliant l’Algérie à la France du dimanche au mercredi du mois courant seront maintenues pour rapatrier les passagers algériens». Il s’agit, a expliqué, la même source, des traversées maritimes à bord du navire «Tariq Ibn Ziyad» qui va assurer la liaison Alger-Marseille du lundi 16 mars et Marseille-Alger du mercredi 18 mars ainsi que du navire «El Djazaïr II» qui a assuré la liaison Oran -Marseille d’hier 15 mars et Marseille-Oran du mardi 17 mars. L’ENTMV a précisé, par la même occasion, que le gel des traversées maritimes en raison de l’épidémie du virus coronavirus commencera jeudi 19 mars, rappelant avoir décidé dimanche de suspendre temporairement toutes ses traversées maritimes en raison du niveau de propagation du coronavirus, et que ce gel s’étalera jusqu’à l’amélioration de la situation.
Les Algériens bloqués
au Maroc rapatriés
Concernant les Algériens bloqués au Maroc suite à la décision des autorités algérienne et marocaine de suspendre les vols entre les deux pays, les concernés ont été rapatriés à bord de plusieurs vols de la compagnie Air Algérie. Par ailleurs, la décision de réduire les vols à destination de la France, un pays avec lequel l’Algérie compte un trafic aérien important, a été accompagnée par des réactions qui ne suggéraient pas moins qu’une suspension totale des vols notamment au vu de la propagation de cette pandémie en France. Sur cette question des dessertes liant l’Algérie avec les pays de la rive nord de la Méditerranée, le Premier ministre a indiqué hier que «la décision de suspension des vols aériens de et vers l’Europe appelle à une étude minutieuse, objective et réaliste», précisant que les autorités «ne veulent pas se précipiter à prendre des mesures qui ne correspondent pas à la réalité». En définitive, l’étendue mondiale de la pandémie et les cas de décès et positifs signalés en Algérie ne cessent d’imposer de nouvelles mesures allant dans le sens de contrer l’avancée du virus et de préserver la santé publique.
Comme celle prise hier en début d’après par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) de reporter à compter d’aujourd’hui, «toutes les manifestations sportives (championnats et coupes), toutes disciplines confondues, jusqu’au 5 avril, dans le cadre des mesures de prévention face au nouveau coronavirus. Une décision qui arrive après celle de faire jouer les compétitions sportives à huis clos.<

France : les dessertes aériennes et maritimes suspendues temporairement dès mardi

Le Premier ministre, M. Abdelaziz Djerad a instruit hier le ministre des Travaux Publics et des Transports de suspendre temporairement, à compter du mardi 17 mars en cours, toutes les dessertes de voyageurs, aériennes et maritimes, entre l’Algérie et la France, indique dimanche un communiqué des services du Premier ministère.
«En application des directives du Président de la République et à l’effet de renforcer les mesures de prévention contre la propagation du coronavirus (COVID-19) sur le territoire national, le Premier ministre, M. Abdelaziz Djerad a, après concertation avec son homologue français M. Edouard Philippe, instruit, aujourd’hui 15 mars 2020, le ministre des Travaux publics et des Transports en vue de procéder à la suspension temporaire, à compter du 17 mars 2020, de toutes les dessertes de voyageurs aériennes et maritimes entre l’Algérie et la France», précise le communiqué. Cette «suspension exceptionnelle» sera accompagnée par un dispositif de rapatriement des citoyens voyageant actuellement en Algérie et en France selon les conditions et modalités qui seront fixées par les compagnies de transport aériennes et maritimes, ajoute la même source.