PAR INES DALI
Les agences de la compagnie nationale Air Algérie à Paris et à Marseille, parmi celles qui connaissent une très grande affluence, ont été fermées. C’est ce qu’a annoncé hier la compagnie dans un communiqué. «Pour des raisons sécuritaires et sanitaires, Air Algérie a été contrainte de fermer les agences Paris Opéra et Marseille Saint-Charles», peut-on lire dans ledit communiqué diffusé sur sa page facebook. Afin de permettre aux Algériens d’avoir leur quitus, elle les «invite à contacter le Contact Center pour tout achat ou confirmation des billets» en fournissant les numéros de téléphone à appeler, mais sans donner plus de détails concernant les «raisons sécuritaires et sanitaires».
C’est dans des vidéos diffusées par les ressortissants algériens qui se sont déplacés au niveau des deux agences en question qu’on voit la grande affluence et la cohue qui s’en est suivie sans respect des gestes barrières. Il y avait, en effet, grand-monde devant les portes des agences au lendemain de l’annonce des nouvelles mesures tarifaires prises en faveur des Algériens qui viendraient à partir d’aujourd’hui 1er juin, date de la réouverture partielle des frontières aériennes. Ces mesures tarifaires décidées par le Chef de l’Etat en Conseil des ministres, dimanche, concernent aussi bien la catégorie des étudiants et celle des personnes âgées que les autres voyageurs, mais à des degrés différents.
Ainsi, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a décidé de «dispenser les étudiants et les personnes âgées à faible revenu de retour au pays de payer les frais d’hébergement relatifs au confinement», selon le communiqué ayant sanctionné la réunion du Conseil des ministres. En outre, concernant les autres voyageurs, décision a également été prise de «baisser les frais d’hébergement de 20% pour les Algériens de retour au pays», a indiqué la même source, ce qui leur permettra de payer le pack voyage moins cher.
Pour rappel, les indications tarifaires en TTC à partir de l’étranger publiés par Air Algérie ont été arrêtées à 591 dinars tunisien l’aller-retour au départ de Tunis (Tunisie), à 686 dollars l’aller-retour au départ d’Istanbul (Turquie), à 518 euros l’aller-retour au départ de Paris (France), à 391 euros l’aller-retour au départ de Marseille (France) et à 317 euros l’aller-retour au départ de Barcelone (Espagne). Les frais liés aux cinq jours de confinement et au test RT/PCR de fin de confinement étaient de 41 000 DA avant l’annonce de la réduction de 20%.
Par ailleurs, concernant les voyageurs qui voudraient se déplacer à l’étranger à partir de l’Algérie, il convient de noter qu’Air Algérie les informe que «l’entrée en France et en Espagne n’est pas autorisée pour les détenteurs de visa type C, à savoir le visa touristique».
Pour rappel, le programme des dessertes d’Air Algérie est d’un vol Constantine-Tunis-Constantine tous les vendredis, Alger-Istanbul-Alger tous les dimanches, Alger-Paris (Orly)-Alger tous les mardis et jeudis, Alger-Marseille-Oran tous les samedis et Alger-Barcelone-Alger tous les mercredis.