Face à la hausse du nombre de cas de contamination à la Covid-19 et afin de se prémunir contre une deuxième vague du coronavirus qui déferle dans plusieurs pays européens, le ministre du Commerce, a lancé lundi dernier, une nouvelle mise en garde pour le respect strict des mesures barrières dans les espaces commerciaux. C’est la troisième sortie d’un membre du gouvernement après celle du ministre de la Santé et celui de l’Intérieur, qui ont tiré la sonnette d’alarme sur le manque de vigilance et le relâchement des citoyens.

Le ministre du Commerce, Kamel Rezig, a ainsi donné, lundi dernier, des instructions fermes aux directeurs régionaux afin de durcir le contrôle au niveau des espaces commerciaux pour assurer le respect des mesures préventives de l’épidémie de la Covid-19. «Des instructions fermes ont été données, quant à la nécessité de durcir le contrôle des espaces et activités de commerce, notamment en matière d’application stricte du protocole sanitaire et le respect des mesures préventives du Coronavirus», souligne le communiqué du ministère du Commerce.
Les instructions ont également porté sur «la prise de toutes les mesures à l’encontre des commerçants contrevenants et ce, sous l’autorité des walis, conformément aux instructions du Premier ministre», ajoute le communiqué. Les walis, qui ont les coudées franches pour faire respecter les mesures préventives afin d’éviter la circulation du coronavirus, sont montés au créneau pour serrer la vis aux commerçants, mais également aux transporteurs privés. A titre d’exemple, dans un communiqué publié lundi dernier, la wilaya d’Alger met en garde les commerçants et les transporteurs contre le non-respect des gestes barrières et rappeler les sanctions encourues telles que la fermeture de l’espace commercial ou la mise à l’arrêt du véhicule de transport
Après la sensibilisation, durcissement des contrôles
De son côté, la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a rappelé, lundi dernier, dans un communiqué, aux citoyens «l’impératif de respecter les consignes du protocole sanitaire mis en place pour prévenir la Covid-19 notamment dans les lieux publics». A ce sujet, le Chef de la cellule de la communication de la DGSN, le commissaire divisionnaire Laroum Amar a précisé à l’APS que «la DGSN rappelle aux citoyens, à travers ces canaux de communication, l’impératif respect des mesures et consignes inclues dans le protocole sanitaire mis en place pour prévenir la pandémie du coronavirus, notamment dans les lieux publics qui connaissent un afflux important de citoyens tels que les commerces, restaurants, cafétérias, grands espaces et moyens de transports». La DGSN «compte énormément sur la conscience et la responsabilité des citoyens face aux défis imposés par la crise sanitaire actuelle et les invite à éviter tout laxisme dans les gestes barrières et à faire montre de vigilance et de prudence pour préserver la santé publique», précise le communiqué.
Pour rappel, le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de la Réforme administrative avait appelé, dans un communiqué publié samedi dernier, les citoyens à «un sens élevé de responsabilité et de respect scrupuleux des gestes barrières et des protocoles sanitaires préconisés». Il s’agit notamment de la distanciation physique, le port du masque et l’évitement des rassemblements.
Cet appel à une réelle prise de conscience des citoyens est lancé afin d’accompagner les efforts des pouvoirs publics visant leur protection et la lutte contre l’épidémie de la Covid-19 ainsi que les mesures de prévention prises pour la reprise progressive des activités économiques, sociales et éducatives. Pour rappel, le ministre de la Santé, de la Population et de Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, avait pointé du doigt, dimanche dernier, «la désinvolture et l’irresponsabilité de plusieurs citoyens face au grand danger de la contagion au coronavirus».
Abderrahmane Benbouzid avait expliqué la nouvelle hausse de nombre de contamination par le relâchement dans le respect des mesures préventives. Il témoigne avoir remarqué, lors de ses visites dans d’autres wilayas, l’absence des précautions sanitaires par certains citoyens dans la distanciation sociale et le port du masque. Tout en écartant la possibilité d’un reconfinement national, le ministre de la Santé a toutefois annoncé la possibilité d’un durcissement des mesures sanitaires, dont des reconfinements ciblés de quartiers, de villages ou de villes qui enregistreraient une forte hausse de nouveaux cas de coronavirus.