A cause de la propagation du coronavirus en Asie, les organisateurs de l’épreuve prévue le 22 mars ont stoppé la vente de billets. Comme le monde entier, Bahreïn prend ses précautions avec la propagation du coronavirus. Ainsi, les organisateurs du Grand Prix de Formule 1 ont décidé de stopper la vente de billets pour la deuxième course prévue au calendrier de la saison 2020.
«Cette décision a été prise en étroite collaboration avec la direction de la Formule 1 et les autorités sanitaires du Royaume pour évaluer l’évolution de la situation et vendre d’autres billets ou rembourser la valeur nominale des billets en fonction des circonstances et des conseils médicaux les plus récents», a assuré l’organisation dans un communiqué. Alors que le Grand Prix de Chine n’aura pas lieu le 19 avril, le Moyen Orient est lui aussi touché par l’épidémie. La semaine passée, le Tour des Emirats Arabes Unis de cyclisme a été interrompu. «Cette mesure de précaution a été introduite en même temps qu’un certain nombre de mesures de santé publique avant le Grand Prix afin d’assurer la sécurité de tous les spectateurs, des équipes et du personnel du circuit», précisent les organisateurs.