La photographe Aurore Vinot présentera à Alger, à partir du samedi 21 janvier, son projet «Makeda –Mixed Couples».

Cette exposition, qui se tiendra à la villa Dar Abdeltif jusqu’au 4 février, et qui est présentée par l’Agence algérienne pour le rayonnement culturel, est un travail photographique qui explore «l’interculturalité à travers des histoires amoureuses mais [qui] se veut également vecteur de rencontres avec des lieux atypiques à travers le monde», souligne la photographe dans un post sur Internet.

Et d’ajouter : «D’Alger à Oran, Makeda Algérie propose une galerie de portraits autour de la mixité et une découverte des différentes villes traversées». Dans un autre post sur la page Facebook du projet, elle revient sur l’idée de son projet en signalant : «Si l’idée de mon projet photographique est née au Liban, c’est en Algérie que j’ai choisi de débuter les clichés Makeda/Couples Mixtes à l’étranger. Je souhaitais, en effet, déclencher cette rencontre avec un pays qui me fascinait et me séduisait pour de nombreuses raisons personnelles. Un lien passionné avec Alger, ville solaire qui n’a cessé de m’éblouir depuis ma première venue en 2012. Un choc visuel avec Oran où l’énergie et les différentes influences m’ont tant bercé ces derniers temps…». En outre, sur le site Internet du projet photomakeda.com, il est expliqué que les reportages qui ont mené Aurore Vinot dans cinq pays, à savoir l’Algérie, la France, le Liban, le Congo et l’Afrique du Sud, tentent de refléter, de manière subjective, «une société culturelle donnée, ses variations, mais aussi ses barrières et ses confrontations», tout en mettant en avant «diverses définitions de la mixité» : de religion, de couleur et de culture… Des photographies entrant dans le cadre de ce projet sont diffusées sur le site, et ce, dans la perspective «d’engager réflexion et dialogue». Avec ce projet, la photographe a tenté également de s’éloigner de «l’image sociologiquement problématique encore souvent transmise par les médias», et par ses clichés et portraits, elle retranscrit «avant tout des expériences individuelles». Par ailleurs, l’intitutlé de ce projet et de cette exposition, Makeda est, en fait, un nom attribué à la Reine de Saba. «Le nom du projet est un hommage» donc. Enfin, la photographe Aurore Vinot est aujourd’hui photographe freelance, qui réalise des projets photojournalistiques en France et à l’international. Après de riches années passées dans la presse écriture, le documentaire et différentes expériences photographiques à l’étranger, elle crée aujourd’hui des séries documentaires, des portraits, interviews, vidéos… Ce samedi, le vernissage de l’exposition «Makeda–Mixed Couples», projet autour de la «mixité dans les relations sentimentales, est prévu à 16h30 en présence d’Aurore Vinot qui présentera son projet à Alger.