L’exposition de photographies «Découvrir», proposée par les représentations diplomatiques de la République de Corée, du Mexique, de l’Indonésie et de Turquie, a officiellement été inaugurée, lundi dernier, au Palais des Raïs- Bastion 23. Prévue jusqu’au 7 novembre prochain, elle met en avant plusieurs dizaines de clichés de grands formats, déclinant notamment les paysages naturels, l’architecture mais surtout plusieurs aspects des cultures et patrimoines traditionnels des pays participants. En effet, ces pays, avec l’Australie, avaient formé en 2013 le groupe de coopération «Mikta», œuvrant dans des domaines aussi variés que l’économie, la sécurité, la gouvernance, l’écologie ou la culture. Park Sujin, deuxième secrétaire à l’ambassade de la République de Corée et chargée des relations culturelles, nous explique, en ce sens, que l’objectif du rendez-vous reste de promouvoir les liens avec le public algérien. «Le rendez-vous est co-organisé par quatre pays du groupe Mikta, qui est un mécanisme de concertation qui compte cinq pays. Le thème de l’exposition  est « découvrir » (…) « Nous voudrions que le public algérien découvre la beauté et le charme de chacun des pays qui exposent ». A ce titre, mettant en avant un contenu varié, décliné en quatre séries choisies par les représentations diplomatique, le public peut ainsi découvrir les œuvres de l’artiste turque Mustafa Dedeoğlu, des photographes qui représentent plus d’une décennie de travail pour l’artiste et qui laissent entrevoir la richesse historique de la  ville d’Istanbul, ou encore une collection de l’artiste indonésien Risman Marah, qui s’est spécialisé, explique la présentatrice de l’événement, dans la collecte de documentations photographiques sur les cultures ancestrales de son pays. Les photos qu’il propose mettant en ce sens l’artisanat, les cultures locales ou encore les édifices religieux de son pays. Le Mexique a, quant à lui, fait le choix d’œuvres de l’artiste Mauricio Silerio, un travail beaucoup plus graphique, abstrait par certains aspects, mais reprenant néanmoins des symboles de la culture mexicaine. Quant aux œuvres proposées par la représentation diplomatique de la République de Corée, la plus importante de l’exposition, en réunissant 35 clichés sélectionnés auprès des artistes  vainqueurs d’un concours organisé par les ministères coréens du Tourisme et de la Culture ; les photographes déclinent ainsi le thème du « charme des Quatre Saisons de la République de Corée ». L’occasion de montrer les fascinants paysages naturels du « pays du Matin calme» mais aussi l’harmonie de son architecture traditionnel, où certains aspects de la vie de ses habitants. La rencontre de la culture coréenne avec le public algérien, qui intervient par ailleurs à quelques jours de la clôture, fin septembre, de la « Semaine culturelle sud-coréenne », un événement décliné  sur plusieurs domaines culturels, la gastronomie, la langue, la calligraphie, le sport…
Madame Park Sujin  nous précise ainsi que « la politique culturelle de la représentation diplomatique, un travail de plus en plus présent, fait également écho à l’intérêt des Algériens pour la Corée et sa culture « la Semaine culturelle sud-coréenne » a été un événement de promotion des échanges culturels entres les deux pays (…) La République de Corée comme pense tous les pays, cherche à fondé sa coopération sur cette collaboration culturelle. Et nous constatons aussi que beaucoup de jeunes Algériens ont une passion pour la culture coréenne. Les activités que nous proposons leurs permettent de mieux apprécier notre culture ».n