Synthèse Salim Benour
L’exportation des produits agricoles et le commerce de troc avec les pays du Sahel seront au centre d’une rencontre nationale, qui se tiendra aujourd’hui mardi à l’Université de Tamanrasset. Le fait remarquable concernant ce rendez-vous économique et commercial est la forte présence ministérielle annoncée. Les ministres de l’Intérieur, de l’Agriculture, des Finances, du Commerce et des Travaux publics, sont, en effet, attendus dans la capitale de l’Ahaggar. Des représentants de la Chambre nationale de l’Agriculture y seront également. A l’ordre du jour, la question de la recherche de nouveaux marchés extérieurs pour l’exportation de produits agricoles et les facilitations pour y accéder. Les participants examineront également la stratégie d’intégration de la zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf), ainsi que le développement du commerce de troc au niveau des zones frontalières du grand Sud algérien.
Dans une déclaration à l’APS, le directeur des Services agricoles (DSA) de la wilaya de Tamanrasset affirme que la rencontre d’aujourd’hui « offrira une opportunité aux agriculteurs et opérateurs activant dans le domaine de l’exportation des produits agricoles de s’enquérir des mécanismes d’accompagnement offerts par divers secteurs, à l’instar du commerce, des impôts et autres ». Salim Benzaoui ajoute que ces mesures de facilitation ne manqueront pas « d’influer sur la hausse des rendements agricoles dans les régions du Sud, susceptibles d’être orientés à l’export vers les pays africains limitrophes ». Pour sa part, et selon l’agence de presse, le directeur de la Chambre de commerce et d’Industrie locales, Hakim Lalaoui, estime que « ce sera une bonne occasion d’informer les commerçants concernés par l’activité de troc en vigueur dans les wilayas de l’extrême Sud du pays et d’évoquer la possibilité d’élargir la liste des produits éligibles à l’exportation dans le cadre de ce type de commerce, notamment les produits agricoles ».
Les participants saisiront aussi l’occasion pour engager des consultations et des échanges de vues sur l’ensemble des questions précitées lors de la rencontre à laquelle assisteront aussi les représentants des chambres agricoles des wilayas du Sud, selon les organisateurs. n