Par Feriel Nourine
Après plusieurs années d’interruption, les exportations algériennes de gaz naturel vont reprendre à destination de la Slovénie. Comme annoncé la semaine dernière sur ces mêmes colonnes, un contrat a été signé hier, à Alger, entre Sonatrach et le plus grand négociant en gaz slovène, Geoplin, a fait savoir la compagnie nationale d’hydrocarbures dans un communiqué.
Les livraisons du GN algérien s’étaleront sur une période de trois années, à partir de 2023, à travers le gazoduc Transmed – Enrico Mattei, reliant l’Algérie à l’Italie, qui avait déjà servi au même type de transactions algero-slovènes pendant deux décennies, entre 1992 et 2012.
La cérémonie de signature s’est déroulée au siège du groupe, en présence du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, du ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, de la vice-première ministre et ministre des Affaires étrangères de la Slovénie, Tanjia Fajon, et du ministre slovène des Infrastructures, Bojan Kumer.
Cet accord a été signé par la directrice de la division commercialisation du gaz, Samia Hamadache et l’administrateur de Geoplin, Mitja Bitenc, en présence du PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar.
«Cet accord permet à Sonatrach, d’une part, de reconquérir une part du marché slovène qu’elle a approvisionné en gaz naturel à travers le gazoduc Enrico Mattei entre 1992 et 2012, et d’autre part, de contribuer à la satisfaction de la demande de gaz naturel du marché européen», a indiqué Sonatrach.
Cette opération «dénote de l’excellence de la coopération» des deux compagnies «et témoigne de leur volonté commune de consolider leur relation à long terme»,
L’accord signé hier «renforce également le rôle de l’Algérie en tant que fournisseur fiable de long terme du marché européen», ajoute la même source.
En effet, la fiabilité de l’Algérie semble avoir pesé sur le choix de la Slovénie, au moment où ses voisins ont jeté leur dévolu sur l’Azerbaïdjan pour réduire leur dépendance du gaz russe.
Pour rappel, c’est le Premier ministre slovène, Robert Golub, qui a annoncé la signature du contrat pour la journée d’hier, précisant que cela aller intervenir dans la cadre de la visite en Algérie des deux ministres slovènes. L’Algérie fournira 300 000 mètres cubes de GN durant les trois années retenues, a précisé M. Gloub.
Un mémorandum sur la future coopération dans le domaine de l’énergie entre les deux pays a, par ailleurs, été annoncé.
La signature du contrat gazier entre l’Algérie et la Slovénie était attendue depuis quelques semaines, après la visite effectuée par le président de l’Assemblée populaire nationale (APN), Brahim Boughali, en terre slovène où il a été reçu par le Premier ministre de ce pays.
Lors de cette audience, Robert Golub avait souligné l’importance du sud de la Méditerranée, en particulier l’Algérie, soulignant la volonté de son pays de «renforcer la coopération bilatérale dans tous les domaines». «Les précédents gouvernements slovènes ont négligé l’importance stratégique de la Méditerranée, en particulier l’approvisionnement à long terme en gaz naturel depuis l’Algérie», a-t-il regretté, ajoutant qu’«à présent, un partenariat stratégique peut être rétabli, et la Slovénie est fortement intéressée à établir une alliance à court, moyen et long terme avec les fournisseurs de gaz algériens».