Par Bouzid Chalabi
La problématique de la lenteur dans l’embarquement du clinker, destiné à l’exportation, produit par les cimentiers algériens est enfin résolue. Du moins pour les expéditions à partir du port de Djendjen.
En effet, d’ici la fin de l’année en cours, il sera installé au niveau du port de Djendjen (à l’Est du pays) le premier chargeur de navire en Algérie. Un équipement d’un très grand intérêt dans la mesure où il va permette à Lafarge Holcim et les autres exportateurs nationaux d’augmenter la cadence de chargement des navires, soit une capacité nominale de 750 tonnes par heure et, par ricochet, éviter les surcoûts d’immobilisation des navires (surestarie). Si Lafarge Holcim Algérie (LHA) a financé en totalité cet équipement, cela n’empêche pas qu’il sera mis à la disposition de tous les opérateurs à titre gratuit. Cette installation procure d’autres avantages, selon un communiqué de LHA remis aux représentant des médias, à l’occasion de la cérémonie de signature de l’accord d’installation de cet équipement par le Président du conseil d’administration de LHA ,Samir Gherbi, et le PDG du port de Djendjen, Abdeslem Bouad. Un protocole qui s’est tenu en marge de l’ouverture de la 5e édition du Salon international du transport et la logistique (Logistical 2021), qui se déroule au Palais des expositions des Pins-Maritimes (Safex/Alger), du 22 au 25 courant, en présence du ministre des Transports Aïssa Bekkai et du ministre du Commerce et de la Promotion des exportation Kamel Rezig.
A propos des avantages, on lit : une optimisation de l’exploitation des quais, la préservation de la qualité des produits qui pourraient se déprécier au contact de l’eau, protéger l’environnement en évitant les déperditions du produit et émanation de poussière et, enfin, préserver les plans d’eau. Cette même source souligne «la réalisation de cette première plateforme logistique dédiée à l’exportation du clinker va donc s’additionner au partenariat déjà en place avec la filiale Rail Logistique de la SNTF». Il est également mentionné «la mise en exploitation de ce chargeur de navire (Ship Loader) constitue une importante étape dans l’industrialisation de la logistique export de clinker, en permettant à l’Algérie d’exporter plus de 10 millions de tonnes de clinker, la plaçant ainsi comme acteur majeur du marché méditerranéen et africain». Et de conclure : «A travers ces investissements, Lafarge Algérie confirme son ambition d’accélérer son programme d’exportation,
qui s’inscrit pleinement dans la stratégie dictée par les hautes autorités du pays, consistant à assurer des
débouchés commerciaux aux produits nationaux et à la diversification des revenus extérieurs hors hydrocarbure.»
Notons que les deux ministres cités ont, pour leur part, à l’issue de leur visite des stands, mis en exergue la nécessité de moderniser davantage la chaîne logistique et le transport de marchandises, tout en soulignant le rôle incontournable de ces deux éléments dans le développement des exportations nationales de façon durable. Ils ont également appelé les représentants des sociétés de transport routier, maritime et ferroviaire, ainsi que des autres opérateurs concernés, à contribuer efficacement au développement des exportations hors hydrocarbures, notamment à travers des prix concurrentiels et la réduction des délais de transport. A ce titre, Rezig a assuré que son secteur travaillait en étroite collaboration avec celui du transport pour dynamiser le commerce au niveau local et à l’international, affirmant que le transport et la logistique étaient importants aussi bien pour le développement du commerce national que pour le commerce extérieur. «Aussi, ce partenariat entre les deux secteurs nous permettra de gagner la bataille des exportations qui doit passer nécessairement par la modernisation des transports et de la logistique», a-t-il insisté.
Pour sa part, M. Bekkaï a affirmé que le pays œuvrait pour l’organisation et le développement du réseau routier existant et les infrastructures de transport afin d’améliorer le flux des marchandises.
Rappelons enfin que le salon Logistical, qui regroupe plus de 70 exposants, est organisé par la Chambre algérienne de commerce et d’industrie (CACI) sous le thème de «digitalisation de la chaîne logistique». n