Le comptoir de l’or d’Ain Aflahlah (250 km de Djanet) est entré vendredi officiellement en activité, dans le cadre du projet d’exploitation minière artisanale de l’or dans l’extrême sud. La cérémonie de mise en activité du comptoir a été présidée par le chef de projet de l’exploitation minière artisanale de l’or, au ministère de l’Energie et des Mines, Samir Bouzar Saidi, en présence du Président directeur général de l’entreprise nationale de l’or (ENOR), Trad Khodja Khemissi, et d’un représentant de l’Agence nationale d’activités minières (ANAM). L’opération intervient dans le sillage des «mesures pratiques et opérationnelles décidées par le Gouvernement pour relancer le projet d’exploitation minière artisanale de l’or», a affirmé M. Bouzar. Une relance du projet qui implique des mécanismes efficients assurant un accompagnement souple et sérieux des micro-entreprises activant dans ce domaine artisanal, de sorte à permettre une exploitation optimale du potentiel minier de la région, et ce avec une ressource humaine locale contribuant à l’impulsion de l’économie nationale, en application de la stratégie arrêtée par les pouvoirs publics à la lumière des défis économiques actuels et futurs, a-t-il ajouté.
M. Bouzar a mis en exergue, à ce titre, l’importance de ce comptoir appelé à apporter une plus-value à la dynamique économique et développementale de cette région frontalière, et qui (comptoir) commencera à réceptionner dès ce jour du brut d’or extrait par les micro-entreprises d’exploration aurifère artisanale autorisées. Le responsable a appelé à bien encadrer les opérateurs versés dans cette activité d’exploitation minière artisanale de l’or pour leur permettre d’acquérir la qualification et l’expérience nécessaires, tout en veillant au respect du cahier des charge fixant les conditions d’exercice de cette activité.
Le P-dg de l’ENOR a indiqué, de son côté, que des contrats commerciaux ont été conclus avec 26 micro-entreprises opérant dans le domaine de l’exploration minière artisanale de l’or à travers la wilaya de Djanet, pour l’achat de l’or brut extrait dans le cadre de cette activité. Inspectant la nouvelle installation, la délégation a écouté une présentation exhaustive concernant ce comptoir et ses différentes activités, depuis la réception du brut d’or, sa pesée, sa transformation par concassage en petites pierres ne dépassant pas les 10 millimètres, puis l’analyse en laboratoire du brut pour l’évaluation précise de la valeur de l’or qu’il renferme. Couvrant une superficie de 15.625 m2, le comptoir de l’or d’In-Aflahlah a généré 40 emplois directs pour la main-d’œuvre locale, et dispose de divers équipements nécessaires à l’activité, en plus d’une aile administrative, d’un laboratoire d’analyse et de test chimique, d’une base de vie avec cuisine, et de 14 chambres pour l’hébergement des travailleurs. Auparavant, la délégation a eu une rencontre au siège de la wilaya de Djanet avec des jeunes de la région et des promoteurs de micro-entreprises versées dans l’exploration minière artisanale de l’or, en vue de s’enquérir de leurs préoccupations liées à cette activité artisanale et leur apporter les éclaircissements nécessaires. <