Condamné à deux ans d’exclusion de toutes les compétitions européennes par l’UEFA, Manchester City a décidé de contre-attaquer. Accusé de «violations sérieuses» des règles du fair-play financier, le club anglais a officiellement fait appel de cette sanction devant le Tribunal arbitral du sport (TAS). Le Tribunal arbitral du sport (TAS) a confirmé hier avoir enregistré l’appel de Manchester City, qui conteste son exclusion pour deux ans des coupes d’Europe de football pour avoir enfreint les règles du fair-play financier. «L’appel est dirigé contre la décision de la chambre de jugement de la Commission de contrôle financier des clubs (ICFC) du 14 février 2020», a indiqué le TAS dans un communiqué, expliquant qu’il n’est «pas possible» pour l’heure d’indiquer quand il rendra sa décision.
Le 14 février, le gendarme financier de l’UEFA avait décidé d’exclure le champion d’Angleterre en titre pour les deux prochaines saisons de Coupes d’Europe, assortissant sa sanction d’une amende de 30 millions d’euros. Le club mancunien, toujours en lice en C1 et actuel 2e du championnat anglais, avait immédiatement annoncé qu’il allait faire appel auprès du TAS.