A quelques exceptions près, le gouvernement a maintenu, à partir d’aujourd’hui et pour une durée de 15 jours, les mesures de confinement partiel à domicile en vigueur depuis le 2 décembre dans 34 wilayas. Si les transports urbains sont autorisés à circuler durant le week-end et les commerces (qui fermaient à 15h00) autorisés à poursuivre leurs activités jusqu’à 19h00, les transports interwilayas, l’ouverture de l’espace aérien et autres activités doivent encore patienter.

La baisse des cas de coronavirus durant les deux dernières semaines n’a pas convaincu le gouvernement d’opérer plus d’ouverture. C’est ainsi que le confinement partiel à domicile de 20h00 à 05h00 reste applicable dans les 34 wilayas listées auparavant, à savoir Adrar, Laghouat, Oum El Bouaghi, Batna, Béjaïa, Biskra, Blida, Bouira, Tébessa, Tlemcen, Tiaret, Tizi Ouzou, Alger, Jijel, Sétif, Guelma, Annaba, Constantine, Médéa, Mostaganem, M’Sila, Ouargla, Oran, Illizi, Bordj Bou Arréridj, Boumerdès, El Tarf, Tindouf, Tissemsilt, El Oued, Khenchela, Souk Ahras, Tipasa et Aïn Témouchent, selon un communiqué des services du Premier ministère rendu public hier. Celui souligne que les autres wilayas (Chlef, Béchar, Tamandrasset, Djelfa, Saïda, Skikda, Sidi Bel Abbès, Mascara, El Bayadh, Mila, Aïn Defla, Naâma, Ghardaïa et Relizane) ne sont pas concernées par la mesure de confinement à domicile. Toutefois, les walis auront toute la latitude d’intervenir après accord des autorités compétentes. Ils peuvent prendre toutes mesures qu’exige la situation sanitaire de chaque wilaya, notamment «l’instauration, la modification ou la modulation des horaires, de la mesure de confinement à domicile partiel ou total ciblé d’une ou de plusieurs communes, localités ou quartiers connaissant des foyers de contamination», est-il précisé.
En matière de transport aérien, le gouvernement fait part de «la continuité des services de transport de passagers sur le réseau domestique concernant la totalité des dessertes de et vers les wilayas du sud du pays, et 50% des vols desservant celles du nord du pays». Cette continuité est conditionnée par le «strict respect des protocoles sanitaires spécifiques» aux aéroports et à bord des avions, élaborés sur la base des recommandations des autorités de l’aviation civile et adoptés par le Comité scientifique de suivi de l’évolution de la pandémie du coronavirus. La reprise des dessertes aérien est applicable, rappelle-ton, depuis le 6 décembre dernier.

Levée de la suspension des transports le week-end
En matière de circulation, le gouvernement a annoncé la levée de la mesure de suspension de l’activité de transport urbain des personnes public et privé durant les week-ends dans les 34 wilayas concernées par le confinement partiel à domicile. En revanche, il a prorogé la mesure de fermeture, pour une période de 15 jours, des marchés de vente des véhicules d’occasion au niveau de l’ensemble du territoire national, ainsi la fermeture, pour la même période dans les 34 wilayas concernées par le confinement partiel à domicile, nombreuses activités (salles omnisports et les salles de sport, lieux de plaisance et de détente, espaces récréatifs et de loisirs, plages, maisons de jeunes et centres culturels). Au grand bonheur des commerçants, il a été décidé une «adaptation de la mesure de limitation du temps d’activités de certains commerces». Ceux-ci devront cesser toute activité à partir de 19h00 au lieu de 15h00. Les activités concernées sont les commerce des appareils électroménagers, d’articles ménagers et de décoration, de literies et tissus d’ameublement, d’articles de sport, de jeux et de jouets, ainsi que les lieux de concentration de commerces les salons de coiffure pour hommes et pour femmes, les pâtisseries et confiseries, les cafés, restaurations et fast-food. Il est également souligné la prorogation de la mesure de limitation des activités des cafés, restaurations et fast-food uniquement à la vente à emporter, de même que les walis pourront procéder à leur fermeture immédiate en cas d’infraction aux mesures édictées dans le cadre de la lutte contre la propagation du Covid-19.
S’agissant des regroupements et rassemblements publics, la mesures de leur interdiction à l’échelle nationale a été prorogée. Sont cités tout type de rassemblement de personnes et de regroupement familial, notamment la célébration de mariages et de circoncision et autres événements tels que les regroupements au niveau des cimetières. Les réunions et assemblées générales organisées par certaines institutions restent également interdites et les premiers responsables des wilayas sont tenus de veilleront au respect de cette interdiction et à l’application des sanctions réglementaires à l’encontre des contrevenants. A la fin de son communiqué, le gouvernement a réitéré ses appels à la «prudence» et à la «discipline» en direction des citoyens, les exhortant à poursuivre leur «mobilisation» et à «relever le défi sanitaire» dans cette lutte contre la pandémie de Covid-19 qui dure depuis dix mois.