Plus de 1.000 élèves en situation de handicap sont candidats aux examens du Brevet d’enseignement moyen (BEM) et du baccalauréat (session juin 2022), a fait savoir, samedi à Alger, la ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Kaouthar Krikou. Dans une déclaration à la presse en marge d’une visite d’inspection à l’école des jeunes sourds-muets de Rouiba, Mme Krikou, accompagnée du ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belabed, a indiqué qu’un total de 1096 élèves en situation de handicap sont candidats pour passer les examens de fin d’année, dont 635 candidats pour le BEM et 461 autres pour le baccalauréat. Le secteur de la Solidarité nationale prend en charge les élèves aux besoins spécifiques dans 238 établissements d’éducation et d’enseignement spécialisés et 15 annexes, a précisé Mme Krikou. Elle a estimé que cette visite sur le terrain est une occasion de s’enquérir des préparatifs destinés aux élèves en situation de handicap candidats à ces examens, notamment en termes de cours de révision encadrés par des professeurs, ainsi que par des psychologues du secteur. Dans le même contexte, la ministre a mis en avant l’importance de l’accompagnement socio-psychologique de cette catégorie, un accompagnement, a-t-elle dit, nécessaire pour la réussite de ces élèves. Mme Krikou a mis l’accent, par la même occasion, sur les efforts fournis par son secteur en matière de prise en charge éducative, psychologique et sociale afin d’obtenir des «résultats positifs» aux examens de cette année. De son côté, M. Belabed a affirmé que l’Etat accordait «une extrême importance» à la prise en charge de cette catégorie et consenti pour ce faire «de grands efforts» à tous les niveaux, avant de saluer la qualité de «prise en charge et des préparatifs» à l’école des jeunes sourds-muets de Rouiba. n