La canicule d’une précocité inédite qui frappe le sud de l’Europe depuis plusieurs jours devrait encore s’amplifier et même atteindre des records absolus, ont rapporté samedi des médias. La quasi totalité du territoire français devrait être touché samedi, et 11 départements se situant principalement le long de la façade atlantique et dans le sud-ouest, sont maintenus en vigilance rouge, avec des températures qui pourraient atteindre localement les 42 C, selon Météo-France. La chaleur devrait encore s’accentuer samedi après-midi «depuis l’ouest des Pyrénées en direction du nord-est du pays», selon Météo-France qui précise qu’«il fera en général entre 38 et 41 C sur le sud-ouest, le centre et la région parisienne». La multiplication des vagues de chaleur en Europe est une conséquence directe du réchauffement climatique. Les émissions de gaz à effet de serre accroissent la puissance, la durée et le rythme de répétition des vagues de chaleur, selon les scientifiques. En Espagne, les pompiers continuaient de lutter contre plusieurs incendies à travers le pays. L’incendie le plus dévastateur a obligé les autorités à évacuer 14 villages, regroupant plusieurs centaines d’habitants, dans la Sierra de la Culebra, un massif montagneux de la région de Castille-et-Léon, près de la frontière avec le Portugal. D’après les autorités régionales, une partie d’entre eux ont pu regagner leur domicile samedi matin, les flammes s’étant éloignées de leurs habitations. Au total, près de 20.000 hectares ont brûlé dans cet incendie géant. Les pompiers continuaient par ailleurs de lutter contre d’autres incendies à Caudiel, dans la région de Valence (sud-est), ou à Artesa de Segre, en Catalogne (nord-est), où un incendie en cours depuis mercredi a déjà ravagé 1.600 hectares de terrain. La vague de chaleur n’épargnait pas non plus l’Allemagne où des températures jusqu’à 40 degrés pourraient être ressenties samedi, tandis que quelques incendies se sont déjà déclarés. Dans le Brandebourg, la région autour de Berlin, le feu a démarré vendredi et s’est étendu en soirée sur environ 60 hectares. Un autre incendie dans la vallée de Trecktal, au sud-ouest de Berlin, est sous contrôle, mais menace de reprendre en raison de la sécheresse et des températures élevées du sol. Quelque 6,5 hectares de forêt ont brûlé. <