Pas franchement rassurants lors du premier tour, même s’ils ont terminé leaders du groupe « F » avec 5 points, les Français vont aborder la phase à élimination directe avec des doutes. Fort heureusement, ils ont hérité d’une Suisse qui est passée parmi les 4 meilleurs troisièmes. Les Champions du monde partent favoris sur la pelouse de la National Arena de Bucarest (Roumanie) mais devront se méfier de leur adversaire.

Par Mohamed Touileb
La préoccupation première pour l’équipe de France reste bien évidemment les défections. Surtout sur le flanc gauche de la défense où Digne a dû déclarer forfait alors que Lucas Hernandez souffre du genou. A partir de là, le sélectionneur Didier Deschamps pense à modifier le schéma de jeu et repasser à une défense à trois. Un risque qui n’est pas négligeable alors qu’on entame le tournoi dans sa phase cruciale.
Les médias français semblent persuadés que les Bleus joueront en 3-4-1-2 avec Lenglet qui sera aligné dans l’axe de la défense en compagnie de Varane et Kimpembe. Le flanc gauche sera occupé par Rabiot alors que Pavard sera son pendant sur la droite. Pour leur part, Pogba et Kanté joueront au milieu alors que la triplette offensive Griezmann – Mbappé – Benzema sera de nouveau reconduite.
Sur le papier, les détenteurs de la Coupe du Monde paraissent armés pour renverser les Helvètes. Surtout sur le plan offensif même si Mbappé n’a toujours pas marqué dans cette épreuve et que Griezmann et Benzema cherchent la complémentarité. Quelques imperfections qui pourraient permettre aux Suisse de venir accentuer les doutes des Tricolores et essayer de réaliser une des sensations du tournoi en sortant un archi-favori.
Croatie – Espagne : la vie sans Perisic
Dans l’autre duel du jour, qui se jouera à partir de 17h, il y aura un très équilibré Croatie – Espagne. Une « Roja » qui n’a pas montré une totale maîtrise depuis le début du tournoi et une Croatie qui a attendu, comme les Espagnols, la dernière journée pour valider sa présence en huitièmes de finale. Si les « Espagnols » ont enregistré un retour salvateur de Sergio Busquets, indisponible en raison d’une contamination à la COVID-19 au débit de la compétition, qui a coïncidé avec le carton 5-0 contre la Slovaquie, les Croates devront faire sans Ivan Perisic pour ce rendez-vous.
Le pensionnaire de l’Inter Milan a été testé positif au Coronavirus et sera isolé pendant dix jours. Cela signifie qu’il ne pourra pas jouer ce soir, ni en quart, ni même en cas d’une éventuelle demie. Quand on sait que l’ailier est impliqué dans 3 des 4 buts de sa sélection dans cette épreuve, on peut deviner que sa défection pèsera sur le rendement global. Surtout sur le plan offensif.
Zlatko Dalic, le driver du « Damier », devra trouver une alternative pour essayer de surprendre les protégés de Luis Enriqué et une Espagne qui semble loin de son épopée dorée entre 2008 et 2012. Mais là, c’est un autre tournoi qui commence avec une mort subite qui peut faire transcender les uns et plomber d’autres. Les plus forts y survivront. n

Programme de la journée
A Copenhague (Danemark) : Croatie – Espagne (17h)
A Bucarest (Roumanie) : France – Suissse (20h)