S’exprimant en marge des assises d’évaluation des résultats scolaires dans le secondaire, tenue avant-hier, à Bouira, le directeur de l’éducation de la wilaya a affirmé que des instructions strictes ont été données aux responsables d’établissement du secondaire afin d’établir un planning spécial destiné à rattraper les cours suspendus pour cause d’intempéries ayant touché la région.

Selon le même responsable, les cours de rattrapage auront lieu tous les samedis et mardis après-midi. Quant aux horaires, cette tâche est à la charge des directeurs d’établissement concernés d’en décider. Le retard accusé dans les cours diffère d’un établissement à un autre, dès lors que des perturbations ont été enregistrées dans certaines localités où les élèves ont été renvoyés. Le directeur du secteur a souligné que dans chaque lycée il y a un conseil pédagogique, dont les membres se réuniront et décideront de la feuille de route à adopter pour rattraper le retard. Il a rassuré les parents que le retard sera rattrapé dans les meilleurs délais durant ce deuxième trimestre. Des inspecteurs de l’éducation ont été chargés de veiller au bon déroulement de cette opération de rattrapage. Revenant à l’incident enregistré dans une école primaire de la commune d’Aït Laâziz, au nord de Bouira, le même responsable a clarifié ce cas en précisant que l’intoxication au monoxyde de carbone des 17 élèves n’est pas due à un appareil de chauffage défectueux. « L’origine de l’incident est dû au gasoil entreposé dans un fût à proximité de la salle de classe », dit-il, en indiquant qu’aucun problème de chauffage n’a été enregistré au niveau des huit salles de l’école dans laquelle sont scolarisés les enfants intoxiqués. Le directeur a souligné par ailleurs qu’une commission a été dépêchée sur les lieux.
M. H.