Arrivé en Espagne à l’âge de 7 ans, Abdessamad Ezzalzouli alias Abde a déjà deux sélections qui lui font du pied : celle de son pays natal, le Maroc, et l’Espagne, pays dans lequel il a grandi. Ces dernières semaines, la pépite du FC Barcelone a été au cœur d’une guerre ouverte entre les deux pays, puisque la Roja a tenté de le convaincre de ne pas choisir le pays africain. Le choix de l’ailier de 20 ans semble en revanche être fait.
Tout indique, sauf retournement de situation donc, qu’il va défendre les couleurs des Lions de l’Atlas. Plusieurs médias espagnols sont clairs à ce sujet. Un renfort inattendu pour Vahid Halilhodžić, puisque l’explosion de l’ancien d’Hercules a été aussi impressionnante que soudaine. Appelé pour la CAN, il n’est cependant pas certain de voyager vers le Cameroun avec ses partenaires, puisque le Barça le bloque.

Il a fait son choix !
Pas que les dirigeants barcelonais fassent pression sur lui, d’autant plus qu’ils ne peuvent rien. Plus tôt dans la semaine, Mundo Deportivo indiquait que le règlement obligeait le Barça – et les clubs en général – à lâcher leur(s) joueur(s) pour la CAN. Les médias espagnols affirment cependant que le joueur fait tout de même face à un sacré dilemme, puisqu’un départ en janvier pourrait le faire sortir de la dynamique de l’équipe de Xavi. Il va devoir faire un sacré choix, et selon le journaliste Gerard Romero, il voudrait plutôt rester au sein de son club plutôt que d’aller à la CAN.
« Je lui ai parlé deux fois et il est impatient de jouer avec nous. Il est très fier à l’idée de jouer pour le Maroc. Nous allons parler aux personnes en charge de son équipe, le président et le directeur sportif car ils ne peuvent pas vous interdire de jouer lorsque vous êtes éligible. On va essayer de trouver un accord amical, d’expliquer les choses et de trouver une solution acceptable pour tout le monde », lançait le sélectionneur marocain hier. On devrait en savoir plus rapidement.