Il n’aura pas résisté à l’élimination de la Roja en huitième de finale de la Coupe du Monde par le Maroc. Démis de ses fonctions il y a cinq jours, Luis Enrique a été très rapidement remplacé par le boss des U21 espagnols, Luis de la Fuente. Une nomination que l’ancien coach du FC Barcelone a validée à 100%, qualifiant son successeur de « phénomène ». Hier soir, le désormais ex-sélectionneur a profité d’une interview avec le steamer Ibai Llanos pour faire le point sur sa fin de règne avec la Roja.
Le technicien ibère a tout d’abord évoqué son futur. Un avenir qu’il voit à la tête d’un club. « La sélection a été un rêve. Cette étape est terminée et j’attendrai le début de la saison prochaine. Une porte se ferme, mais une fenêtre s’ouvre. Je me suis senti très valorisé. Je suis à un moment de ma carrière où je me vois vouloir prendre un club et pouvoir développer avec plus de finesse et de précision ce que j’ai fait en équipe nationale. »

Une liste qu’il valide, mais…
Mais très vite, il a été lancé sur les anecdotes durant ce Mondial et sur la composition de sa liste de 26 joueurs. « Ce qui me console, c’est que je regarde les autres collègues et je vois que la même chose nous arrive à tous. Il en sera de même pour Luis de la Fuente. Je n’écoute pas les recommandations et je n’entre pas dans le débat. Je le respecte. Je prends des décisions avec mon staff. Personne dans la presse n’a consacré ne serait-ce que 10% des heures que mon staff et moi y avons consacrées. »
Sûr de lui au moment de faire ses choix, Luis Enrique a tout de même fait une révélation qui a fait les gros titres des médias espagnols hier matin : s’il avait pu, il aurait un joueur de sa liste. « Nous aurions pu faire mieux, bien sûr. J’ai essayé de prendre les meilleurs et ceux que je considérais comme incarnant mon idée. La plupart des décisions sur la liste sont convenues avec mon staff et nous sommes tous d’accord. Je ferais un changement par rapport à la liste de la Coupe du monde, il y en a un que je ne prendrais pas. J’en retirerais un et j’en mettrais un autre. On aurait peut-être été éliminé de toute façon, mais il y en a un que j’aurais aimé amener et un autre, de ce que j’ai vu, ce n’était pas… C’est quelqu’un de bien, mais… » Luis Enrique n’a pas voulu préciser de quel joueur il s’agissait, mais la chasse est lancée…