Rafael Ramos, le président de l’association espagnole des médecins de clubs, assure qu’il faudra prendre certaines mesures sanitaires dès que le football espagnol reprendra du service. Dans une interview accordée à El Pais, il affirme notamment que les joueurs «ne pourront plus s’accrocher» sur corner.
Et si, au-delà de son aspect sanitaire et économique, la crise avait un impact sur la manière de jouer ? C’est en tout ce qu’affirme le président de l’association espagnole des médecins de clubs. «La compétition comme nous la connaissons, et comme nous la voulons, ne sera plus la même. Au début, les joueurs n’auront plus les mêmes contacts, ils devront jouer un autre football», a affirmé Rafael Ramos dans un entretien accordé à El Pais.
Si les joueurs et le staff des clubs devront être testés négatif au coronavirus avant de pouvoir jouer, le médecin affirme que le terrain et le ballon du match devront être désinfectés : «Tout le matériel utilisé sera désinfecté, y compris le gazon, avant, à la mi-temps, et après les matchs, poursuit Ramos. Un ballon étranger pourrait vous infecter, mais normalement avec un ballon stérile, sur une surface désinfectée, ce sera difficile à attraper». Enfin, Rafael Ramos est revenu sur la question des contacts, notamment sur corner. «Tout va changer. Sur les corners, les joueurs ne pourront plus s’accrocher, et encore moins se câliner après des buts», précise-t-il.