Une polyclinique a été mise en service, ce mardi 29 janvier, au niveau de la nouvelle ville de Draâ Errich, avant d’être officiellement inaugurée dans la journée de mercredi dernier. De quoi redonner un peu d’espoir aux milliers d’habitants qui y ont été relogés ces quelques derniers mois. S’attendant à une smart-city futuriste et disposant de tous les atouts, équipements publics, lieux de divertissements et espaces de détente, comme cela avait été promis et surmédiatisé par les pouvoirs publics, les nouveaux habitants de cette nouvelle et gigantesque cité-dortoir furent choqués par l’absence de toutes les commodités indispensables à la vie quotidienne. Ces citoyens qui ont longtemps attendu leurs nouveaux logements sont aujourd’hui obliger d’aller au chef-lieu de la wilaya ou vers la ville de Berrahal pour la moindre petite course. Mais certains équipements publics sont plus indispensables que d’autres et plus urgents surtout. C’est le cas des structures sanitaires à même de gérer les cas d’urgences médicales. Cela était une priorité pour les autorités locales. Même si deux salles de soins avaient été réalisées au niveau des cités 2 000 LPL et 2 500 AADL, cela ne répondait pas aux normes. C’est d’ailleurs pour cette raison que le wali d’Annaba a décidé d’attribuer à la direction de la santé et de la population un local suffisamment spacieux pour abriter une polyclinique disposant des équipements nécessaires pour être dans les normes requises. Cette nouvelle polyclinique a été implantée au niveau de la cité des 2 000 logements sociaux. Elle compte, entre autres, une salle de soins dentaires entièrement équipée, une salle de radiologie avec tout le matériel nécessaire, un laboratoire pour effectuer toutes les analyses médicales de base sans avoir à quitter la polyclinique. En outre, un service de Protection maternelle infantile (PMI) a été intégré à la polyclinique, pour une plus large couverture médicale de la nouvelle ville.
B. A.