Longuement interrogé par le quotidien Il Giornale hier, Michel Platini est revenu sur la grande force offensive de l’équipe de France, plus que jamais candidate au doublé après la victoire du Mondial en 2018. L’ancien président de l’UEFA explique également n’avoir reçu aucune invitation pour l’évènement.
Cette fois, le compte à rebours est (presque) terminé. L’Euro, c’est dans deux jours. Et plus précisément six pour l’équipe de France, considérée par beaucoup comme l’équipe à battre. Michel Platini, bien évidemment champion d’Europe en 1984, s’est de son côté réjoui de la force offensive des Bleus. « C’est une sélection complète dans tous les secteurs. Je n’avais jamais vu huit attaquants d’un tel niveau à disposition du sélectionneur », a déclaré l’ancien numéro 10.
Pour Platini, hors Bleus, le pronostic est le suivant : « J’aime bien la Belgique, puis l’Italie me semble également intéressante. L’Angleterre aussi ». A l’initiative de cet Euro 2020 dans 12 pays, l’ancien président de l’UEFA n’a reçu aucune invitation pour y assister. « Si j’ai été invité par l’UEFA ? Non. Je n’ai été invité par aucune fédération à qui j’avais réservé une ville hôte. Un motif à tout ça ? Je ne sais pas, cela ne m’intéresse plus », a-t-il révélé, avec une pointe d’amertume mais sans rancœur. « J’espère que l’Euro sera plaisant, avec un football divertissant qui plaira aux supporters », a-t-il conclu.