L’image a de quoi faire saliver. De plus en plus contesté au Real Madrid, Zinédine Zidane pourrait, s’il en a l’envie, reprendre les rênes de l’équipe de France de football à la fin du contrat de Didier Deschamps. C’est en tout cas ce qu’a laissé entendre plusieurs fois Noël Le Graët, actuel président de la Fédération Française de Football, invité sur RTL ce samedi matin dans le cadre de l’enregistrement de l’émission On refait le match.
Actuellement en campagne pour sa propre succession, Noël Le Graët a déclaré avoir «de très bons rapports avec Zidane, à titre personnel». Ajoutant que «si Didier (Deschamps) arrêtait, la première personne que je verrais au poste de sélectionneur serait Zidane». Des propos on ne peut plus clairs sur les intentions de la FFF, qui aimerait certainement que le champion du monde 98 soit en poste dès le Mondial 2022, qui se déroulera au Qatar du 21 novembre au 18 décembre. Pour rappel, Noël Le Graët brigue un quatrième mandat à la tête de la fédération française de football, qui irait jusqu’en 2025.

DESCHAMPS RESTE LA PRIORITÉ
Si Zinédine Zidane, qui n’a connu que le banc du Real Madrid depuis sa reconversion, n’a jamais exprimé clairement la volonté de changer d’air, il paraît peu probable que cette opportunité ne trotte pas dans un coin de sa tête. Mais, quoi qu’il arrive, Didier Deschamps, en poste depuis 2012 et qui a mené l’équipe de France jusqu’à une deuxième étoile, resterait la priorité s’il a envie de continuer l’aventure. «Didier ne sera pas quelqu’un qu’on laissera au bord de la touche», a tenu à tempérer Le Graët.
Pour rappel, Zinédine Zidane avait tenté de convaincre Noël Le Graët de lui offrir sa première expérience en tant que sélectionneur à la suite de l’élimination de l’équipe de France en quarts de finale de l’Euro 2012. Une demande que le président de la FFF avait refusé, pour manque d’expérience. Fort de ses trois Ligue des champions et d’une Liga dans son armoire à trophée, le tacticien français, désormais décrié en Espagne, paraît prêt à endosser un nouveau rôle.