Dans le cadre de l’assistance médico-chirurgicale initiée par l’Association Amitié populaire franco-algérienne (AAPFA) domiciliée à Lyon, l’Etablissement public hospitalier (EPH) de Remchi a accueilli, dimanche dernier, une mission médicale dirigée par le Pr Amine Bouayed, chirurgien viscéral, digestif et bariatrique, au centre hospitalier de Salon-de- Provence, dans la région de Marseille.

Ce dernier a réalisé pas moins de cinq interventions chirurgicales sous cœlioscopie sur des patients souffrant de pathologies viscérales très graves à l’EPH de Remchi, qui dispose d’un plateau technique flambant neuf de haut niveau. A ce titre, le chirurgien bénévole était assisté dans les opérations par l’équipe médico-chirurgicale de cet hôpital. La cœlioscopie est une technique de chirurgie permettant d’accéder à l’intérieur de l’abdomen par de petites incisions de la paroi abdominale. Cet acte se pratique pour diagnostiquer ou traiter certaines maladies, notamment digestives ou gynécologiques. La cœlioscopie ou laparoscopie permet, par une petite ouverture de la paroi de l’abdomen, d’observer l’intérieur de la cavité abdominale ou pelvienne et d’intervenir sur les organes, mais est difficile à pratiquer dans les cas des hernies et cerveaux. Pour une intervention classique, le patient peut rester jusqu’à vingt jours, en dehors des complications, mais avec cette nouvelle technique le malade opéré peut rester deux à trois jours à l’hôpital, si l’on en croit le Pr Amine Bouayed. A noter que plus de 25 interventions chirurgicales ont été réalisées au niveau de l’EPH de Remchi depuis l’amorce de ce partenariat médical associatif. Rappelons dans ce contexte qu’une journée de formation pratique a été animée en juillet dernier par l’équipe de l’AAPFA, sur les urgences cardiovasculaires au profit du personnel médical et paramédical de L’EPH de Remchi. Dans ce sillage, une équipe médicale et paramédicale de cet établissement hospitalier avait été formée par un urologue, un hépato-gastrologue, deux radiologues et trois paramédicaux affiliés à l’AAPFA lors des journées chirurgicales de neurochirurgie pédiatrique organisées en novembre 2017 au CHU Dr Tidjani Damerdji de Tlemcen.
Il a été procédé à quelque 16 actes chirurgicaux, lors de ces journées encadrées par le Pr Mottoles Carmine et le Dr Viola, selon le communiqué de la DSP de Tlemcen.
Le communiqué précise aussi qu’une équipe du personnel médical et paramédical de cette structure sanitaire a été formée en marge de ces journées, afin de maîtriser l’utilisation des équipements médicaux et acquérir de nouvelles techniques en matière de soins médicaux. Notons que le wali de Tlemcen Ali Benyaïche et le DSP Abdelkader Beghdous se sont déplacés à cette occasion à l’EPH de Remchi. Le premier responsable de la wilaya a tenu à louer cette initiative philanthropique en félicitant la mission franco-algérienne pour l’apport précieux qu’elle prodigue aux médecins mais aussi et surtout aux nombreux malades qui souffrent. Il convient de souligner dans ce contexte que l’ophtalmologue Mohamed El-Hadi Kouloughli ne cesse, depuis 2008, de sillonner les régions de Béni-Abbès, Béchar, Timimoune, Metlili, entre autres, pour combattre la cécité et les affections oculaires (cataracte, glaucome) au sud du pays et permettre à des personnes de recouvrer la vue grâce à la chirurgie ambulatoire d’ophtalmologie. Par ailleurs, le service d’hématologie du centre de lutte contre le cancer du CHU Tidjani-Damerdji de Tlemcen vient de réaliser avec succès la première greffe de la moelle osseuse autologue (autogreffe) à partir de cellules de la propre patiente, de 47 ans, connue et suivie dans le même service.E. H. T.