Synthèse par Sihem Bounabi
Plus de 3 720 décharges anarchiques et points noirs ont été éliminés sur l’ensemble du territoire national et plus de 71 tonnes de déchets ont été enlevées dans le cadre de la campagne nationale de nettoiement de l’environnement et d’élimination des points noirs, lancée le 30 septembre dernier, a indiqué, hier, un bilan du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.
Il est précisé à ce sujet que depuis le lancement de cette campagne, le ministère a fait état de «3 723 décharges anarchiques et points noirs éliminés sur l’ensemble du territoire national, dont 606 à proximité des oueds, 1 063 aux abords des voies et chemins publics, 237 autres à proximité des forêts, 1 377 près des places publiques et des marchés de proximité et 440 à proximité des gares de transport de voyageurs et le long du périmètre des voies ferroviaires».
La campagne de nettoiement menée en coordination avec les walis, les différents secteurs concernés et les acteurs de la société civile, a mené au recensement de 4 409 décharges anarchiques et points noirs au niveau national. C’est ce qui a mené à l’organisation de 2 558 opérations de nettoiement et l’enlèvement de 71 226 tonnes de déchets,
Selon la même source, 20 000 agents ont été mobilisés pour l’opération sur l’ensemble du territoire national, dont 14 529 agents relevant des Collectivités locales, outre la réquisition de 4 700 engins.
Le communiqué du ministère tient également à citer «la participation de différentes entreprises économiques publiques et locales et une contribution qualitative des acteurs de la société civile».
Cela s’est traduit sur le terrain par la participation de 3 052 agents adhérents aux associations nationales et locales, outre un travail de sensibilisation de proximité à travers plus de 795 actions. Le ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire assure que «cette opération nationale se poursuivra». <