Pas moins de 40.000 cas d’envenimations scorpioniques ont été enregistrées en 2021 à travers le pays faisant 22 décès, a indiqué dimanche à El-Bayadh Mohamed-Lamine Saïdani, membre de la commission des experts dans la lutte contre l’envenimation scorpionique et chef de laboratoire à l’Institut Pasteur.

Lors du lancement de la campagne de sensibilisation et de formation de prévention contre l’envenimation scorpionique, Dr. Saïdani a relevé qu’un recul a été enregistré dans les cas d’envenimation scorpionique et dans le nombre de décès durant ces trois dernières années. Il a appelé tous les acteurs à conjuguer davantage leurs efforts pour mettre un terme à l’envenimation et réduire ce type d’envenimation. Dr. Saidani a révélé que les enfants de moins de 10 ans représentent la tranche d’âge la plus touchée par ces accidents, avec un taux de 60% par rapport au nombre global des cas. Les cas d’envenimation scorpionique sont dus à plusieurs facteurs, dont le manque d’aménagement urbain et d’éclairage public, l’accumulation des déchets, l’absence de campagnes de collecte de ces animaux venimeux, connus pour se propager surtout en été, entre autres, selon la même source. Le retard dans le transfert des blessés vers les unités sanitaires, en particulier pour ceux qui vivent loin de ces établissements, fait partie des facteurs conduisant au décès, outre le recours de nombreux citoyens aux médications traditionnelles qui menacent leur vie, a ajouté Dr. Saidani. L’intervenant a indiqué la disponibilité du sérum contre ce type d’envenimation, sachant que l’Institut Pasteur produit chaque année plus de 80.000 doses de sérum anti-scorpionique, distribués aux Directions de la santé à travers les wilayas. Par ailleurs, il a également appelé tous les acteurs, y compris les associations, à des efforts plus concertés et à contribuer aux campagnes de sensibilisation et de programmation des opérations des animaux venimeux pour réduire les empoisonnements. Il est à noter que le programme de la campagne de sensibilisation et de formation, organisé pendant une semaine par la Direction locale de la santé et de la population, avec la participation de la Direction de la protection civile et d’autres acteurs, sous la supervision du Dr Mohamed Lamine Saïdani, comprend la fourniture d’informations pratiques aux professionnels du secteur de la santé et aux adhérents du mouvement associatif, ainsi que la fourniture de conseils et d’informations préventives à diverses franges de la société. Des brochures sur diverses mesures préventives pour éviter l’envenimation scorpionique et pour faire face aux cas d’empoisonnement sont distribuées lors de cette campagne touchant des espaces publics, écoles coraniques et mosquées à travers les différentes communes de la wilaya. Une émission sur les ondes de la radio locale d’El-Bayadh sur ce sujet est également prévue. (APS)