Reporters : Le groupe Accor fête ses cinquante ans dans le monde et son quart de siècle de présence en Algérie. Quel est son positionnement dans le marché national de l’hôtellerie ?

 

Pierre-Alain Bignalet : Nous sommes des hôtels de classe économique. Nous voulons nous positionner en proposant de bons produits au niveau qualité-prix. C’est-à-dire de manière à offrir à nos clients ce qui est le mieux, d’excellents services, d’excellents produits, sur ce concept-là et leur offrir nos services en conséquence sur cette base-là.

A quelle catégorie sont destinés les hôtels Ibis ?
Il y a une catégorie naturelle, celles des clients qui viennent le temps d’un business, d’une affaire, d’un séminaire, d’un salon…
En sus, nous escomptons fidéliser le segment loisirs. Nous avons constaté que l’on ne travaillait pas assez en direction de la clientèle de la partie touristes de nos clients, la partie loisirs, historique, culturelle, gastronomique aussi.
Nous avons conclu, ici en Oranie, un accord de partenariat avec une agence locale, Habibas Tourisme et Voyages, pour faire profiter nos clients de ce que le guide a à leur proposer.

 

Quid de la concurrence ?
A Oran, par exemple, il y a l’ouverture de beaucoup d’hôtels privés, bien évidemment, et qui proposent des services analogues aux nôtres. Je considère d’abord que c’est là un fort stimulant pour les affaires et pour les nôtres. Ces opérateurs ne sont pas vraiment des concurrents directs pour nous. Pour l’année 2017, le taux de remplissage moyen de nos hôtels, celui d’Oran et celui de Tlemcen, s’est établi à 60%-65%. Nous escomptons un plus de 5%, et pourquoi pas 10% de progression l’année prochaine. Nous misons sur le concept de destination touristique et culturelle aux clients qui viennent pour des loisirs. Venir à Ibis, ce n’est pas seulement profiter du confort d’un hôtel, mais bien plus, c’est découvrir une destination. Nous avons également le concept de soirées dinatoires, avec un cachet local et international pour rendre le séjour de nos clients plus agréable, ainsi qu’un autre concentré sur la gastronomie.

Recueillis par Farid Mellal