Reporters : Comment définir la Business Intelligence ?
Julien Vignon : La Business Intelligence est en fait tous les éléments qui vont accompagner un directeur ou un entrepreneur à prendre la bonne décision sur la base de la bonne data. L’idée de la BI est de prendre la meilleure décision au bon moment.
Quel serait l’apport de la BI dans l’amélioration de la performance de l’entreprise ?
La performance de l’entreprise est liée à un certain nombre d’éléments. La BI apporte la fluidité, la simplicité dans tout le traitement de la Data. On l’a vu pour Coca Cola, où l’entreprise mettait quelques jours à faire la clôture des comptes. Avec la BI, la durée a été réduite à quelques heures sans risques et sans complexité.

Quels sont les enjeux de la BI ?
Les enjeux, c’est d’arriver à traiter les gros volumes de données dans des délais plus rapides et de manière plus efficace. L’enjeu est technique et technologique. Mais il y a un gros enjeu de transformation de l’entreprise. Au moment où la BI se déploie, son mode de gestion va changer et même dans son approche de la performance, elle doit se transformer.

Quelle est sa plus-value en matière d’amélioration du résultat financier ?
On pourrait prendre quelques exemples. Produire plus avec le même argent. A partir du moment où on analyse un processus de production avec les éléments d’analyse de la BI, on est capable d’imaginer des solutions plus performantes. La maintenance en amont permettra d’éviter l’arrêt des chaînes de production. Si on a une maintenance anticipée, éclairée, on va avoir un gain financier. On peut avoir le même coût et produire mieux. C’est un gain pour l’entreprise.

Y a-t-il un risque pour l’emploi ?
On n’est pas à un stade où l’intelligence artificielle va remplacer l’homme. Ce n’est pas un risque pour l’emploi, l’apparition de nouveaux métiers comme les datas scientists, les datas managers, les administrateurs de données. C’est une opportunité pour des collaborateurs de découvrir de nouveaux métiers. Il y a des formations à tous ces métiers-là. On va l’accompagner et lui proposer des formations pour qu’il apprenne ces métiers-là. Ce n’est donc pas un risque pour l’emploi et les employés. C’est une opportunité de changement et de transformation pour l’entreprise. n