Les étudiants en pharmacie de l’université d’Alger ont organisé hier en début d’après-midi, un sit-in devant le siège du ministère de la Santé.

Ce sit-in a été décidé après une série de mouvements de grève observée par les étudiants en pharmacie dans différentes universités du pays depuis plus d’un mois. Dans leur plateforme de revendications, les étudiants demandent notamment la réduction du nombre d’inscrits dans la filière et cela selon les besoin réels du marché mais, également, l’augmentation de postes de recrutement au niveau des établissements hospitaliers publics. Ils demandent également au département d’Abdelmalek Boudiaf de revoir la loi sur les pharmacies qui exige l’ouverture d’une officine pour 5 000 habitants. M. A. H.