Si la reprise des cours est prévue officiellement le 23 août prochain, le retour des étudiants à leurs facultés se fera en fonction de la situation épidémique dans chaque région du pays et suivant la décision qu’auront à prendre les recteurs. C’est en substance ce qu’a déclaré, hier samedi, le ministre de l’Enseignement supérieur à Skikda, où il se trouvait pour une visite de travail. Abdelbaki Benziane a déclaré que l’ouverture des centres universitaires en automne prochain «sera laissée à l’appréciation des recteurs». «Un protocole pour la reprise progressive des cours universitaires a été mis en place en coordination avec le ministère de la Santé», a précisé le ministre, ajoutant que les «cours devraient reprendre progressivement au gré de l’évolution de l’épidémie du coronavirus».
M. Benziane a inauguré une enceinte de 8 000 places pédagogiques, réalisée pour un montant de 3,56 milliards de dinars, en vue de décongestionner l’université 20-Août-1955 de Skikda et de lui permettre de créer de nouvelles spécialités. Il a également inauguré une résidence universitaire de 2 000 lits dans la commune d’El Hadaik, un projet qui a coûté 1,98 milliard de dinars. Il s’est également rendu sur le chantier de réalisation de 200 logements de fonction sur ce même campus. Un projet lancé en 2013 et qui est à l’arrêt «depuis plusieurs mois par manque de budget» alors que les travaux ont atteint un taux d’avancement de 95% «Concernant l’ouverture de l’université sur son environnement socioéconomique, le ministre a indiqué «qu’offrir des emplois et des stages aux étudiants figure parmi les priorités de son département ministériel comme en attestent les nombreuses conventions signées avec les secteurs concernés». n