Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari, a annoncé lundi à Alger le lancement, en octobre prochain, de l’application “MyBus” pour permettre aux étudiants de suivre le réseau de transport universitaire en temps réel.

En marge d’une visite de travail dans certaines structures du secteur dans la wilaya d’Alger, le ministre a précisé que cette application, qui entrera en service en octobre prochain, couvrira dix (10) lignes de transport universitaire de l’Université des sciences et de la technologie Houari-Boumediene (USTHB) à Bab Ezzouar (Alger), avant sa généralisation à l’ensemble du territoire début 2023.

La numérisation du réseau de transport universitaire vise à améliorer le niveau des services universitaires pour permettre aux étudiants de se concentrer sur leurs études, a souligné M. Baddari à la station de bus de la Résidence universitaire de filles à Ben Aknoun, première étape de sa visite, assurant que le secteur “s’emploie à améliorer les services universitaires proposés aux étudiants”.

Au Pôle technologique universitaire de Sidi Abdallah (ouest de la capitale), le ministre a inspecté ses différentes structures, soulignant la nécessité de “rattraper le retard accusé par l’accélération du rythme de réalisation et le suivi continu pour que cet important projet soit réceptionné dans les plus brefs délais”, invitant les cadres du ministère concernés par la gestion du pôle et les entreprises de réalisation à “établir des rapports circonstanciés sur les difficultés rencontrées pour y remédier”.

A une question sur l’adoption d’un nouveau mode d’évaluation des étudiants de première année universitaire, notamment ceux des écoles supérieures des mathématiques et de l’intelligence artificielle, le ministre a indiqué que “le dossier sera examiné lors d’ateliers avec la participation de spécialistes et de chercheurs en vue d’assurer un accompagnement adéquat aux nouveaux étudiants leur permettant de réussir”.

Après avoir échangé avec des étudiants rencontrés lors de sa visite, M. Baddari a de nouveau invité les acteurs universitaires au dialogue et à la participation à la prise de décision.