PAR MILINA KOUACI
Le ministère de l’Education nationale a entamé le processus d’élaboration du manuel scolaire d’anglais pour la 4e année du cycle primaire. C’est en tout cas ce qu’a annoncé, lundi, le ministre Abdelhakim Belabed à la Chaîne I de la Radio nationale. Comme prévu, l’enseignement de l’anglais sera mis en place de façon progressive dans les deux prochaines années. Son enseignement sera généralisé la prochaine année scolaire aux élèves de 4e année primaire et l’année suivante à ceux de 5e année. Dans cette optique, le ministère a entamé le processus d’élaboration du manuel scolaire de la langue anglaise aux élèves de 4e année primaire.
M. Belabed a affirmé que les résultats étaient positifs et que les élèves et leurs parents étaient optimistes. En effet, l’Union nationale des parents d’élèves affirme que les résultats sont «satisfaisants et très acceptables». «Les élèves ont obtenu de bonnes notes», indique Hamid Saadi, président de l’Unpe. Ce dernier indique que les cours ont été assimilés et que les élèves interagissent avec leurs enseignants d’anglais», a-t-il ajouté. Pour lui, il était prévisible que les élèves obtiennent des résultats positifs pour la nature des cours d’initiation dispensée pour la première année d’introduction de l’anglais dans le primaire.
Pour rappel, l’introduction de l’anglais dans le cycle primaire a été l’une des nouveautés qui ont marqué l’actuelle année scolaire.
Juin dernier, le président de la République Abdelmadjid Tebboune a donné, à l’issue d’un Conseil des ministres, l’instruction d’adopter la langue anglaise à partir du cycle primaire, après une étude approfondie menée par des experts. La décision d’introduire l’enseignement de l’anglais au primaire permettra à l’Algérie, selon le président de la République, de s’imposer à l’international. «Si l’Algérie veut aller vers l’universalité, il faut passer par l’apprentissage de l’anglais», avait-il déclaré en ajoutant : «Le français est un butin de guerre mais l’anglais est une langue universelle.»