Juste après les scènes de violence qui ont émaillé les matchs MC Oran – CR Belouizdad, à El-Bahia, et JS Kabylie – MC Alger, à Constantine, et pour montrer toute l’importance au combat contre la violence, le gouvernement a vite réagi par l’intermédiaire du ministère de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire.

Dans un communiqué, le ministère a annoncé : « Suite aux évènements tragiques survenus récemment dans les stades de football, notamment durant les deux derniers matchs disputés aux stades de Chahid Hamlaoui de Constantine et Chahid Ahmed-Zabana d’Oran, il a été décidé de l’installation d’une commission d’enquête chargée d’examiner les causes de ces dérapages dangereux, de définir les responsabilités et de prendre des mesures et des décisions fermes en vue d’en finir avec ce phénomène étrange à notre société.»
Inutile de revenir sur ce qui s’est passé durant ces événements tragiques d’Oran et de Constantine. Mais il faut mettre le holà d’autant qu’on est à l’orée de la fin de saison et tous les enjeux qui la caractérisent.
Des auditions pour prendre la pleine mesure
La commission d’enquête a entendu tous les acteurs concernés en qualité de responsables, allant des présidents de club au président de la FAF, ainsi qu’aux officiels, sans oublier le recours aux vidéos enregistrées dans et en dehors des enceintes sportives. Des auditions visant à bien étudier ces cas et sanctionner sévèrement les fauteurs de troubles après un suivi rigoureux des procédures légales.
Le président de la FAF, Kheireddine Zetchi, a été auditionné à cet effet pour connaître sa version des faits et les raisons qui l’ont amené à accepter de domicilier une rencontre, placée à hauts risques, à Constantine. La commission a convoqué, également, les dirigeants des clubs MCA, JSK, CSC, MCO et CRB pour des auditions similaires. La commission d’enquête ne laisse apparemment rien au hasard afin d’arriver à des conclusions justes à même d’annihiler ce phénomène nuisible à la société tout entière.
D’ailleurs, huit supporters interpellés suite aux actes de violence lors du match opposant la JS Kabylie au MC Alger, pour le compte de la demi-finale de la Coupe d’Algérie de football, au stade Chahid -Hamlaoui de Constantine, ont été placés sous mandat de dépôt par le juge d’instruction près le tribunal de Ziadia (Constantine).
Les mis en cause ont été inculpés de trois chefs d’accusation, à savoir «actes de violence, port d’arme blanche et détention de kif traité et psychotropes », a précisé la même source. Soixante-dix-neuf personnes, dont plusieurs mineurs, avaient été interpellées par la police pour troubles à l’ordre public pendant et à l’issue du match JSK- MCA (0-0, aux t.a.b 5-4), a-t-on rappelé, précisant qu’une quinzaine de personnes sont «actuellement en instruction en attendant leur comparution devant les instances judiciaires compétentes ».

L’agresseur de l’oued arrêté !

Aussi, il est utile de signaler que les services de la sûreté de wilaya de Constantine ont arrêté et présenté à la justice, jeudi dernier en fin d’après-midi, un jeune présumé coupable d’agression sur un supporter du MC Alger.
L’enquête, dans cette affaire d’agression, a été déclenchée suite à une vidéo postée sur un réseau social montrant un jeune supporter du MC Alger jeté dans un oued par un individu, a précisé le lieutenant Billel Benkhelifa.
Soulignant que les équipes de la Police judiciaire et la brigade de lutte contre la cybercriminalité ont travaillé de concert pour localiser et identifier le présumé coupable. Les investigations, lancées à partir des conclusions de la brigade de lutte contre la cybercriminalité, ont permis d’identifier le présumé coupable, répondant aux initiales de M. DJ, âgé de 23 ans, et repris de justice, a indiqué cet officier. Une souricière a été tendue à l’inculpé arrêté aussitôt, a-t-il ajouté, soulignant qu’un dossier pénal a été élaboré à l’encontre de l’agresseur, présenté à la justice pour le chef d’inculpation de « tentative d’homicide volontaire ».
L’officier a, par ailleurs, indiqué que l’enquête est en cours dans l’affaire du jeune A. A., supporter du CS Constantine, percuté de plein fouet par un véhicule après le match JS Kabylie – MC Alger et décédé. Le commissaire divisionnaire, chargé du service de la sécurité publique à la sûreté de wilaya, Mourad Boudersa, a, de son côté, indiqué que 34 personnes parmi les supporters de la JS Kabylie et du MC Alger et 32 policiers ont été blessés à l’issue du match entre les deux clubs ainsi que d’importants dégâts matériels enregistrés au complexe Chahid-Hamlaoui de Constantine. Aujourd’hui, il faudra un travail méticuleux de la commission d’enquête déjà à pied d’œuvre en attendant les résultats.S. B.