Les ministres de l’Energie et des Mines, de la Santé, de l’Industrie pharmaceutique et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique ont convenu, dimanche à Alger, de l’installation d’un groupe de travail regroupant des représentants de ces secteurs pour prendre en charge le dossier de l’application des techniques de l’énergie nucléaire en matière de santé humaine, indique un communiqué du ministère de l’Energie. Lors d’une réunion de coordination tenue au siège du Commissariat à l’énergie atomique (COMENA), les ministres de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, de la Santé, Abdelhak Saihi, de l’Industrie pharmaceutique, Ali Aoun et de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Kamel Baddari ont convenu de l’installation de ce groupe, en présence de cadres des ministères concernés, du COMENA et des chercheurs des centres de recherche nucléaire. La réunion a également abordé l’orientation de l’investissement dans les techniques de l’énergie nucléaire vers l’usage médical, notamment la radiothérapie, entre autres, pour les patients atteints de cancer. Cela intervient en application des instructions du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, émises lors de la réunion du Conseil des ministres qu’il avait présidée dimanche le 5 février, selon la même source. Les voies de renforcement de la coopération entre les secteurs concernés ont également été passées en revue lors de cette réunion, et ce, en matière d’application des techniques nucléaires dans le domaine de la santé humaine, soulignant l’impératif de coordonner les projets de recherche et les orientations des experts, en plus de fournir les équipements requis, mettre en place une ligne directrice et appuyer la formation et l’échange de connaissances en la matière. D’autres dossiers ont aussi été abordés, et ce, pour garantir la qualité de l’usage de radiations en médecine, pour un traitement et une prise en charge minutieuse des maladies à l’instar du cancer. A rappeler que le ministre de la Santé avait procédé, le 2 février, en compagnie du ministre de l’Energie et des mines à la pose de la première pierre du projet de réalisation de deux services de radiothérapie au niveau de l’Etablissement public hospitalier (EPH) de Rouiba «Mohamed Bahra», et du Centre hospitalo-universitaire (CHU) Isaad Hassani de Beni Messous. <