La major pétrolière koweitienne Kuwait Petroleum Corporation (KPC) et ses filiales ont procédé à l’annulation d’un un grand nombre d’appels d’offres et de contrats sans importance dans le budget de l’exercice 2019, en exécution des décisions d’’appliquer l’austérité et de réduire les dépenses, annoncées par le PDG de KPC, Hashem Al-Hashem. Ces décisions incluent également la fin des services des travailleurs étrangers sous contrats permanents et privés ainsi que des sous-traitants, ajoutant que cette mesure vise à réduire les dépenses en conjonction avec la forte baisse des revenus pétroliers et à contrer les conséquences économiques de la Pandémie de Covid-19. Koweït Oil Company (KOC) a également annulé le projet de bâtiments de la ville d’Ahmadi, le considérant comme un projet non stratégique. Certains autres projets ont également été annulés, mais les détails seront révélés plus tard. En outre, le projet d’énergie solaire Dabdaba, d’une valeur de 551 millions de dinars koweitien, a également été récemment annulé. D’un autre côté, la Kuwait Integrated Petroleum Industries Company (KIPIC) a décidé de prolonger les offres de deux énormes contrats avec l’Agence centrale pour les appels d’offres. Le premier contrat vise l’obtention de services de conseil en ingénierie pour des projets et des services administratifs. Le projet a été prolongé jusqu’au 10 novembre 2020 avec la date de la réunion préparatoire fixée au 13 septembre 2020. Quant au second contrat qui vise les opérations de maintenance de l’installation d’importation de GNL, ses offres financières ont été étendues à 6 septembre. La réunion préliminaire a eu lieu le 10 novembre 2019.